Comment soigner la méningite ?

La méningite est une inflammation des membranes entourant le cerveau et la moelle épinière. L’enflure causée par la maladie déclenche habituellement des symptômes comme des maux de tête, de la fièvre et une raideur de la nuque.

Les symptômes

Les signes précoces de la maladie peuvent imiter ceux de la grippe. Les symptômes peuvent se développer sur plusieurs heures ou sur quelques jours.

Les signes et symptômes possibles comprennent :

  • Fièvre élevée soudaine
  • Cou rigide
  • Maux de tête sévères qui semblent différents de la normale
  • Maux de tête avec nausées ou vomissements
  • Confusion ou difficulté à se concentrer
  • Crises d’épilepsie
  • Somnolence ou difficulté à se réveiller
  • Sensibilité à la lumière
  • Absence d’appétit et de soif
  • Éruption cutanée.

Les causes

Les infections virales sont la cause la plus fréquente de cette maladie. Comme les infections bactériennes peuvent mettre la vie en danger, il est essentiel d’en identifier la cause.

Méningite bactérienne

Les bactéries qui pénètrent dans la circulation sanguine et se rendent au cerveau et à la moelle épinière causent une méningite bactérienne aiguë. Plusieurs souches de bactéries peuvent la causer. Le plus souvent sont :

  • Streptococcus pneumoniae.
  • Neisseria meningitidis.
  • Haemophilus influenzae.
  • Listeria monocytogenes.

Méningite virale

La méningite virale est généralement bénigne et disparaît souvent d’elle-même. La plupart des cas sont causés par un groupe de virus appelés entérovirus, qui sont plus courants à la fin de l’été et au début de l’automne. Les virus comme le virus de l’herpès simplex, le VIH, les oreillons, le virus du Nil occidental et d’autres peuvent également causer une méningite virale.

Méningite chronique

Les organismes à croissance lente qui envahissent les membranes et les liquides entourant votre cerveau causent la méningite chronique. Elle se développe sur une période de deux semaines ou plus. Les signes et symptômes : maux de tête, fièvre, vomissements et troubles mentaux, sont semblables à ceux de la méningite aiguë.

Méningite fongique

La méningite fongique est relativement rare et provoque une méningite chronique. Elle peut imiter une méningite bactérienne aiguë. Elle n’est pas contagieuse d’une personne à l’autre. La méningite cryptococcique est une forme fongique courante de la maladie qui affecte les personnes souffrant de déficiences immunitaires, comme le SIDA.

Le traitement

Le traitement dépend du type de la maladie que vous ou votre enfant avez.

Méningite bactérienne

Ce type doit être traitée immédiatement avec des antibiotiques intraveineux et parfois des corticostéroïdes. Cela aide à assurer la guérison et à réduire le risque de complications, comme l’enflure au cerveau et les convulsions.

Méningite virale

Les antibiotiques ne peuvent pas guérir ce type, et la plupart des cas s’améliorent d’eux-mêmes en quelques semaines. Le traitement des cas bénins de méningite virale comprend habituellement :

  • Repos au lit
  • Administration de beaucoup de liquides
  • Des analgésiques en vente libre pour aider à réduire la fièvre et soulager les douleurs corporelles.

Les autres types

Si la cause de votre maladie n’est pas claire, votre médecin peut commencer un traitement antiviral et antibiotique pendant que la cause est déterminée.

traitement méningite antibiotique
Crédit photo :
© www.pixabay.com

Le traitement est basé sur la cause sous-jacente.
Le type du à une réaction allergique ou à une maladie auto-immune peut être traitée avec des corticostéroïdes.

Comment éviter cette maladie ?

Les bactéries ou virus courants qui peuvent causer cette maladie peuvent se propager par la toux, les éternuements, les baisers ou le partage d’ustensiles de cuisine, d’une brosse à dents ou d’une cigarette.

Ces mesures peuvent aider à prévenir cette maladie :

  • Lavez-vous soigneusement les mains.
  • Adoptez une bonne hygiène.
  • Maintenez votre système immunitaire.
  • Lorsque vous toussez ou éternuez, assurez-vous de vous couvrir la bouche et le nez.
  • Si vous êtes enceinte, faites attention à la nourriture.

Ecrit par : Daniella

Mis à jour le mercredi 3 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Intecto ipsam impost verum nimenis andipit essum eritia pratias netur, corehendias restis dolo blabor a quate pere opti ipientis re volupta tioribus cum faces et omnis ra sit acest volo eictotas inusdam exceres totassum aut.

Gardons le contact

Intecto ipsam impost verum nimenis andipit essum eritia pratias netur, corehendias restis dolo blabor a quate pere opti ipientis re volupta tioribus cum faces et omnis ra sit acest volo eictotas inusdam exceres totassum aut.

On se dit tout sur les réseaux sociaux