Perte de mobilité : peut-on compter sur la kinésithérapie et reprendre le travail ?

Questions santé : Qu'est-ce qu'un masseur-kinésithérapeute ? Que fait un masseur-kinésithérapeute ?

Mis à jour le : 21 novembre 2019

Reprendre le travail suite à un accident corporel n’est envisageable que si l’on se remet sur pied. Heureusement, la rééducation fonctionnelle assurée par un spécialiste peut venir seconder votre motricité.  Le masseur-kinésithérapeute est le professionnel de santé vers qui vous devrez vous tourner.  Il prend en charge vos affections locomotrices à titre thérapeutique. Cela tombe bien, car la réadaptation est le procédé incontournable à votre réinsertion professionnelle. Votre rééducateur, comment utilise-t-il la kinésithérapie ? Comment se déroule sa séance à des fins de mobilité ? Éléments de réponse.

La kinésithérapie : aide à la rééducation et à la réinsertion professionnelle

Aucune perte d’autonomie n’est handicapante. Avec un peu de chance et de bonnes pratiques, vous retrouverez votre mobilité après un accident. Les chercheurs E Cambois et JM Robine stipule d’ailleurs dans leur étude de la santé, la dépendance que :

« L’handicap, les incapacités ou la dépendance sont définis comme les conséquences des maladies, accidents ou malformations sur le fonctionnement de l’individu ».

Malgré les affections, vous pouvez très bien vous rétablir, mais dépendamment de vos ressources et de vos facultés à vous adapter à d’éventuels troubles musculo-squelettiques. C’est pourquoi les travaux d’E Cambois et JM Robine rapportés par L’Institut national d’études démographiques (Ined) tendent à expliquer cela :

« On considère que le processus de perte d’autonomie n’est pas systématique : il dépend des ressources de la personne pour se remettre d’une maladie ou pour s’adapter à d’éventuelles altérations fonctionnelles ».

Le but étant ici de s’armer des aides techniques comme la rééducation et de prolonger l’autonomie au quotidien pour vaincre les limitations fonctionnelles. Pour que le niveau d’activité puisse compenser les instabilités articulaires par exemple par un gain de mobilité, vous aurez besoin de l’accompagnement d’un masseur-kinésithérapeute.

La rééducation fonctionnelle du masseur-kinésithérapeute

Selon L’OMS, chaque année compte plus de 25 millions de blessés due à un accident corporel. Cet aléa est la première cause de décès chez les jeunes (15 à 29 ans). Il est également source de stress post-traumatique assez inquiétant. Ce dernier constitue un frein à la récupération physique, mais tant qu’on est conscient de la nécessité d’une rééducation fonctionnelle, mieux c’est ! Le masseur-kinésithérapeute travaille non seulement sur les affections locomotrices, mais aussi sur les affections neurologiques et respiratoires.

La médecine traditionnelle chinoise MTC et mal de dos.
La kinésithérapie passive– Crédit photo : © Pixabay

Le kiné et la réinsertion professionnelle : pour qui ?

Certaines victimes d’un accident corporel s’en sortent sans répercussion irréversible après une période d’hospitalisation. D’autres peuvent souffrir d’une déficience physique ou mentale persistante voire une perte de mobilité : difficulté à marcher ou à manipuler des objets. Cela impacte sur leur vie active. Ces individus ont le plus besoin de séances chez le masseur-kinésithérapeute et surtout d’une réorientation professionnelle. On parle notamment de ceux qui ne peuvent pas se passer de son emploi, mais qui subissent des :

  • Lésions de la moelle épinière
  • Des blessures des membres inférieurs
  • Traumatisme crânien
  • Articulation raide, instable ou douloureuse

Les techniques pratiquées par le masseur-kinésithérapeute

Le masseur-kinésithérapeute utilise des techniques de massage passives ou de mobilisation. Il pratique selon les affections, de la gymnastique médicale. Favorisant la rééducation fonctionnelle, ce professionnel de santé s’y connait en anatomie. Il a d’ailleurs été formé dans la réadaptation des fonctions anatomiques en cas de maladie neurologique. Son activité qu’est la kinésithérapie connait pour l’heure un grand succès de par l’importance attachée à l’exercice physique et à la rééducation.

Un appareil locomoteur endommagé à la suite d’un accident peut être rétabli par les soins de ce rééducateur. Ce dernier soulage les douleurs, les suites de fractures ayant laissé des séquelles sur l’état de santé général.

Au moyen des procédés suivants, le facteur ou la fonction physiologique atteinte pourra reprendre son cours.

La technique de kinésithérapie passive

La kinésithérapie passive dont le masseur-kinésithérapeute a la maîtrise est basée sur des étirements musculaires. Elle s’appuie sur les mouvements optimisant la mobilité des articulations. Les tractions vont particulièrement contribuer à l’élimination de la raideur.

Si la kinésithérapie passive  s’adresse à ceux qui souffrent d’une maladie neurologique, la méthode active, quant à elle, se pratique chez les personnes aux antécédents de fractures.

La technique de kinésithérapie active

Après un accident, le masseur-kinésithérapeute vous propose de travailler pour votre propre guérison. Il vous fait pratiquer des exercices physiques sollicitant vos muscles. L’activité peut se dérouler en piscine où votre équilibre et votre posture seront mieux rétablis. L’usage d’un équipement de gymnastique peut s’avérer également nécessaire, sans quoi il sera difficile de régler l’instabilité articulaire.

Déroulement de la séance de kinésithérapie

Bien entendu, le masseur-kinésithérapeute entame la séance par un entretien. Cette étape précède  essentiellement la pratique de l’une des techniques susmentionnées. Entre temps, comme tout praticien, il établit un diagnostic. Ce professionnel de santé procède généralement comme suit :

  • Demander et détecter les signes de dysfonctionnement d’un appareil locomoteur ; s’enquérir des antécédents médicaux du patient et des résultats attendus.
  • Évaluer l’anatomie pour localiser les zones douloureuses ou tendues du corps.
  • Manipuler les muscles ou autres tissus mous du corps.
  • Fournir au patient des conseils sur la façon d’améliorer la posture, par exemple par les étirements, le renforcement et la relaxation générale.

On sait que nombreux craignent plus pour son travail et sa carrière que pour sa santé après un accident s’annonçant handicapant. Si vous en faites partie, parlez-nous de vos frustrations. À votre avis, est-ce que la consultation chez le psy pourrait-elle contribuer à la rééducation accompagnée par le masseur-kinésithérapeute ? Vos commentaires seront les bienvenus.

OSDT.

Ecrit par : Véronique
Publié le lundi 8 juillet 2019


Journaliste - Culture & Lifestyle Véro (pour les intimes) s’est longtemps penchée sur la question de l'alimentation. Sur OSDT, elle nous présente différents régimes (cétogène, Cohen, Citron, etc). Elle nous dévoile aussi des conseils précieux côté coeur.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.