Antidépresseur : les médicaments contre les troubles de l’humeur

Questions santé : Quels sont les types de médicaments contre les troubles de l'humeur ? Présentent-ils des effets secondaires ? Ces médicaments sont-ils conseillés pour les femmes enceintes ?

Mis à jour le : 10 juin 2020

Il existe de nombreux médicaments sûrs et efficaces qui peuvent être prescrits pour soulager les symptômes des troubles de l’humeur. Bien que les médecins connaissent les effets typiques des médicaments, vous êtes un individu et votre réaction n’est peut-être pas la même que celle d’un autre. Si vous décidez d’explorer la médication comme option de traitement, vous et votre médecin devrez travailler ensemble pour trouver le médicament ou la combinaison de médicaments qui vous convient.

Indications générales sur les médicaments contre les troubles de l’humeur

Les médicaments contre les troubles de l’humeur ou bien les troubles bipolaires sont conçus pour les personnes qui souffrent de dépression. Toutefois, les variations de l’humeur ne doivent pas être confondues à l’état dépressif (1).

Les antidépresseurs peuvent aider à gérer les troubles bipolaires. Ils agissent sur des substances chimiques du cerveau appelées neurotransmetteurs. Certaines personnes qui prennent des antidépresseurs pour aider à traiter les troubles bipolaires peuvent également prendre un stabilisateur d’humeur pour prévenir le risque de manie.

Le traitement dépendra de la maladie et des symptômes spécifiques qui sont présents. Habituellement, cela implique une combinaison de médicaments et de psychothérapie. Les séances de thérapie peuvent être données par un psychologue, un psychiatre ou un autre professionnel de la santé.

Médicaments contre les troubles de l'humeur
Médicaments contre les troubles de l’humeur

Les différents types de médicament contre les troubles de l’humeur

Il existe trois sortes de médicaments pour traiter la dépression et/ou les troubles bipolaires.

Les antidépresseurs

Les antidépresseurs sont prescrits en période de dépression et pour le traitement de différentes manifestations pathologiques de l’anxiété (2). Certains des médicaments les plus utilisés sont les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine. Il s’agit notamment de :

  • citalopram
  • escitalopram
  • sertraline
  • fluoxétine
  • paroxétine

Les inhibiteurs du recaptage de la sérotonine et de la noradrénaline comme la duloxétine et la venlafaxine sont aussi souvent prescrits et leur action est semblable à celle des ISRS. Le bupropion est utilisé pour traiter la dépression et les troubles affectifs saisonniers.

Les anciens types d’antidépresseurs comprennent :

  • les antidépresseurs tricycliques
  • les inhibiteurs de la monoamine oxydase
  • les antidépresseurs tétracycliques

Bien que différents types d’antidépresseurs soient aussi efficaces, certains d’entre eux peuvent être plus efficaces selon la personne. Il est important de prendre les antidépresseurs tels que prescrits et de continuer à les prendre même si vous vous sentez mieux. Habituellement, un antidépresseur doit être pris tel que prescrit pendant 4 à 6 semaines avant de commencer à agir.

Les stabilisateurs de l’humeur

Ces médicaments aident à réguler les sautes d’humeur qui surviennent lors d’un trouble bipolaire ou d’autres troubles. Ils réduisent l’activité cérébrale anormale. Des stabilisateurs de l’humeur peuvent également être prescrits avec des antidépresseurs dans certains cas. Certains des stabilisateurs de l’humeur les plus utilisés comprennent :

  • le lithium
  • les anticonvulsivants
  • l’acide valproïque
  • la lamotrigine
  • la carbamazépine
  • l’oxécarbazépine
antidepresseur
Les antidépresseurs pour le traitement des troubles de l’humeur

Les antipsychotiques

Les patients atteints d’un trouble bipolaire qui présentent une manie ou des épisodes mixtes peuvent être traités par un antipsychotique atypique, comme l’aripiprazole (Abilify®).

Les antipsychotiques atypiques peuvent aussi parfois être utilisés pour traiter la dépression, si les symptômes ne sont pas contrôlés par un antidépresseur seul.

Les interactions médicamenteuses avec les antidépresseurs

Les médicaments utilisés pour traiter d’autres affections peuvent interférer avec les médicaments que vous prenez pour un trouble de l’humeur, en augmentant ou en diminuant la quantité dans votre système. Cela peut empêcher le médicament d’être efficace ou causer plus d’effets secondaires. Assurez-vous que vos médecins et votre pharmacien connaissent tous les médicaments que vous prenez, ainsi que la posologie, afin qu’ils puissent vérifier les interactions possibles.

Les effets secondaires des antidépresseurs

Presque tous les médicaments que les gens prennent pour traiter les troubles bipolaires ont des effets secondaires potentiels. Certains des effets secondaires les plus courants sont les suivants :

  • somnolence
  • constipation
  • bouche sèche
  • dysfonction sexuelle
  • trouble de vision
  • gain ou perte de poids
  • vertige

Certains des effets secondaires des médicaments bipolaires sont temporaires et disparaissent quelques jours ou quelques semaines après la prise du médicament, tandis que d’autres sont à long terme.

Une personne peut demander à son médecin comment réduire les effets secondaires, par exemple en prenant des médicaments à différents moments de la journée ou en mangeant.

Parlez toujours à un médecin de tout effet secondaire grave, préoccupant ou persistant des médicaments bipolaires. Un médecin peut suggérer de modifier les doses ou d’essayer un autre médicament.

L’utilisation des antidépresseurs pendant la grossesse et l’allaitement

La pharmacothérapie des troubles de l’humeur pendant la grossesse est souvent compliquée par les changements pharmacocinétiques liés à la grossesse. Il se peut également que le médecin demande d’ajuster un peu les doses. Une surveillance clinique et thérapeutique des médicaments est également très recommandé. Il faut faire attention, car les antidépresseurs augmentent de 87 % le risque d’autisme chez les nouveaux-né (3).

En effet, essayez de discuter de votre grossesse à l’avance avec votre médecin si vous avez l’intention de devenir enceinte. Si vous tombez enceinte, informez-en immédiatement votre médecin. Vous et votre médecin devriez discuter de votre santé en détail et prendre des décisions en fonction de vos besoins en médicaments par rapport au risque que les médicaments peuvent poser pour la santé de votre bébé.

De même pour les femmes qui allaitent, car des médicaments peuvent également être présents dans le lait maternel. Votre médecin peut donc vous conseiller d’arrêter d’allaiter si vous prenez des médicaments.

Sources et informations complémentaires

    1. Qu’est-ce que la dépression ? : solidarites-sante.gouv.fr
    2. Définition d’un antidépresseur sur MILD & CA
    3. Les conséquences de la prise d’antidépresseur pendant la grossesse sur diplomatie.gouv.fr

OSDT.

Ecrit par : Dorothée
Publié le jeudi 5 septembre 2019


Journaliste bien-être spécialisée en micro-nutrition, Dorothée partage ici ses réflexions et sa passion autour des piliers fondamentaux de la santé et du bien-être. Sur OSDT, elle partage notamment ses conseils en matière d'alimentation, régime, beauté, famille, thérapie et vous conseillera sur comment vous garder en bonne santé tous les jours.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.