La brachycéphalie du bébé : comment y faire face ?

Questions santé : Comment traiter la brachycéphalie du bébé ?

Mis à jour le : 4 juillet 2020

Votre bébé a la tête large et peu profonde avec une avancée du front ? Il s’agit très probablement d’une brachycéphalie. Cet aplatissement crânien ne se corrige pas tout seul contrairement aux idées reçues. Il est donc important d’en prendre activement soin et de préférence le plus tôt possible. Un ostéopathe pourra évaluer les indices crâniens et prodiguer les soins adéquats à votre nourrisson. L’implication des parents est aussi importante dans le traitement de cette déformation crânienne. Quelles sont les mesures spécifiques qu’il convient de prendre pour un bébé atteint de brachycéphalie ? Quelles sont les caractéristiques et les causes de cette déformation du crâne ? Comment se déroulent les séances chez l’ostéo et sont-elles efficaces pour corriger la forme du crâne du bébé ? OSDT fait la lumière sur ce sujet.

La brachycéphalie : de quoi s’agit-il ?

La brachycéphalie (du grec : brakhu = court) décrit une diminution de la dimension antéro-postérieure du crâne, souvent due à une fusion bilatérale prématurée des sutures coronaires et à une croissance compensatoire au niveau des sutures pariétales. Le front du patient atteint de brachycéphalie est donc large et plat.

La tête d’un bébé peut principalement s’aplatir de deux façons différentes :

  • soit d’un côté, dans ce cas on parle de plagiocéphalie (1),
  • soit à l’arrière, avec un élargissement du front, auquel cas il s’agit d’une brachycéphalie.

Les caractéristiques de la brachycéphalie

La fusion antérieure entraîne un bossage frontal prononcé, tandis que la fusion postérieure, moins fréquente, se traduit par un crâne court, large ou rond, et un os occipital formant un plateau adjacent.

La brachycéphalie peut apparaître comme une synostose isolée. Elle est dans ce cas causée par une fermeture prématurée des sutures bi-coronales. Chaque enfant atteint de brachycéphalie doit être évalué par un médecin généticien.

Voici une liste non-exhaustive des caractéristiques de la brachycéphalie qui permettent de l’identifier sur un bébé :

  • un crâne plat et montant à l’arrière,
  • une avancée du front,
  • un index céphalique supérieur à 83%.

Les causes possibles de la brachycéphalie chez bébé

La brachycéphalie se développe lorsque la croissance naturelle de la tête d’un bébé rencontre des pressions externes qui peuvent entraîner une déformation de certaines parties de son crâne.

Les causes possibles les plus courantes de la brachycéphalie sont les suivantes :

  • Hydramnios (faible niveau de liquide amniotique) : lorsque le sac amniotique de la mère ne contient pas assez de liquide, les pressions sur le fœtus dans l’utérus sont plus importantes. Cet environnement prénatal peut exercer une pression excessive sur le crâne du bébé et entraîner une forme de tête brachycéphale. Dans le cas des jumeaux, les risques sont encore plus importants.
  • Forme prénatale : un bébé peut naître avec une brachycéphalie en raison des pressions externes exercées sur son crâne à cause de son positionnement dans l’utérus ou de sa descente dans le canal pelvi-génital.
  • Pression pendant le sommeil / cause positionnelle : les bébés naissent avec un crâne souple et flexible qui a tendance à se développer pendant la petite enfance. Un aplatissement du crâne peut se produire si votre nourrisson a tendance à dormir dans une même position chaque nuit. À mesure que la zone aplatie se développe, votre bébé peut alors s’habituer à cette position particulière, ce qui accentue l’aplatissement.
  • Un grand tour de tête / cause congénitale : certains nouveau-nés ont simplement un tour de tête plus grand que d’autres et les muscles d’un très jeune bébé ne sont pas capables d’éloigner la tête d’une position aplatie.
Brachycéphalie_maladie
Brachycéphalie du bébé – Copyright © Pixabay

Quelles sont les mesures spécifiques à prendre en cas de brachycéphalie ?

La brachycéphalie n’est généralement pas un état permanent. Il existe des moyens pour la détecter très tôt, dans les premiers mois de la vie du bébé. Les thérapies naturelles les plus courantes sont prodiguées par un ostéopathe. Il existe également des options de traitement, pour compléter ces soins comme le port d’un casque pour bébé. Cet accessoire doit être utilisé à un âge précoce, idéalement avant l’âge de 8 mois.

Dans tous les cas, un traitement dès le plus jeune âge est la clé pour bien traiter la brachycéphalie. Si votre médecin soupçonne un aplatissement crânien, n’hésitez pas à consulter un spécialiste et à commencer un traitement correctif le plus tôt possible.

Consultation d’un ostéopathe

L’ostéopathie est indispensable au bon traitement de la brachycéphalie. Cette thérapie peut être utilisée à titre préventif, (2) mais aussi à titre curatif. C’est donc LA solution pour corriger le dysfonctionnement crânien de votre enfant.

Si vous avez un doute, ne tardez pas à consulter, si possible au cours du premier mois du post-partum, afin de corriger la mobilité du cou et du crâne de votre bébé.

L’implication des parents au quotidien

Les parents doivent placer leurs bébés sur le dos pour dormir, afin d’éviter le syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN).

Pendant la journée, vous pouvez dormir avec votre bébé sur le côté (en alternance et sous surveillance), en veillant à ce que son bras et sa jambe soient à 90° par rapport à son corps, le but étant ici de l’empêcher de se coucher sur le ventre.

La nuit, lorsque votre enfant est allongé sur le dos, veillez à lui faire tourner la tête d’un côté à l’autre, tour à tour.

Les séances d’ostéopathie : sont-elles efficaces dans le traitement de la brachycéphalie ?

Que ce soit par prévention ou pour corriger la déformation crânienne, il est fondamental de consulter un ostéopathe. C’est le seul moyen de s’assurer si tout va bien chez bébé à ce niveau, si son état s’aggrave ou non…

Les séances chez l’ostéo

L’ostéopathe exerce une légère pression sur la tête du bébé afin de fixer les sutures et équilibrer les membranes crâniennes, ce qui rétablit la mobilité et la symétrie. Il détecte et corrige en même temps les dysfonctionnements musculaires, ligamentaires, articulaires ou faciaux liés à l’asymétrie du crâne, en particulier dans le cas d’éventuels torticolis associés.

Les techniques ostéopathiques utilisées en pédiatrie sont très douces, sûres et respectueuses de la santé des bébés. Les praticiens agréés ont suivi une formation spéciale sur les soins des nouveau-nés.

Quant au nombre de séances chez l’ostéo, il varie selon l’âge de l’enfant et l’importance de l’aplatissement. En général, une brachycéphalie légère et modérée nécessite 3 à 5 consultations. Une brachycéphalie grave nécessite 4 à 6 consultations. À noter qu’il faut beaucoup de séances d’ostéopathie pour corriger une brachycéphalie chez un bébé de plus de 3 mois.

Efficacité des séances d’ostéopathie contre la brachycéphalie des bébés

L’ostéopathie est en général efficace pour traiter le syndrome de la tête plate (3). L’ostéopathe met en oeuvre des pressions délicates et indolores. Ses manipulations douces sont suffisamment efficaces pour corriger la déformation crânienne de votre bébé. En cas de difformités importantes, il palpera doucement la tête du petit. Si ce dernier pleure au contact de ses mains chaudes, il saura le calmer.

L’ostéopathe prend une photo du crâne de votre bébé à chaque séance. Cela lui permettra d’examiner l’évolution dans le temps de la forme de la tête de son patient. Les prises de vue sont nécessaires afin de savoir si le traitement et les conseils de repositionnement donnés aux parents ont fonctionné. C’est ainsi qu’il pourrait recommander de la kinésithérapie en complément afin d’accélérer le processus naturel de correction.

En bref

Pour faire face au syndrome de la tête plate, notons qu’il est important de consulter un ostéopathe sans tarder. Il donnera des conseils, des exercices à appliquer par les parents et il pourra même aider à rétablir la forme de la tête du bébé à travers des manipulations douces. La séance d’ostéopathie est la solution la plus sûre et l’une des plus efficaces pour traiter la brachycéphalie.

L’ostéopathie peut même servir de traitement contre une brachycéphalie de forme grave chez les bébés de plus de 3 mois.

Sources et informations complémentaires

  1. La plagiocéphalie positionnelle sur docnum.univ-lorraine.fr
  2. Préventions d’une déformation crânienne positionnelle sur has-sante.fr
  3. Evaluation de la pratique de l’ostéopathie sur inserm.fr

OSDT.

Ecrit par : Edeline
Publié le dimanche 5 juillet 2020


Difficile pour Edeline de ne pas craquer pour une sucrerie jusqu’au jour où elle a décidé qu’il été temps de grignoter malin en excluant l’isoglucose et en privilégiant les sucres bio. Suivez les explications de cette rédactrice passionnée par tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine et la psychologie.

Découvrez nos rédacteurs professionnels de santé

En savoir plus sur nos rédacteurs nutritionnistes, professionnels de santé

Suivez-nous

Gardons le contact

Vous aimez OSDT ?

Restez informé de toutes les actualités Santé, en recevant une notification directement dans votre boîte e-mail.



On Se Dit Tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable. Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.


Informations importantes pour le lecteur

Santépratique.fr a pour vocation d'informer, sensibiliser et divertir ses lecteurs autour des domaines de la santé, de la psychologie, de la nutrition et du bien être. Notre volonté, insufflée dans notre ligne éditoriale, est de donner de l’autonomie à nos lecteurs, prendre en main leur santé, leur bien être physique et psychique. Cette prise d’autonomie passe par la responsabilité de soi et de ses actes.
Nous nous efforçons de fournir un contenu de qualité et vérifié, mais il ne remplace aucunement l'avis du professionnel de santé compétant pour répondre à vos questions et pour fournir des solutions préventives ou curatives à vos besoins.
Les informations du site santepratique.fr ne constituent, en aucun cas, une consultation d’ordre médical et/ou un quelconque diagnostic et/ou une promotion pour des médicaments, dispositifs médicaux ou traitement. Il en est de même pour tout contenu certifié par l'un de nos professionnels de santé publiant un article sur santepratique.fr.
Il appartient à tout utilisateur de vérifier nos informations, de recouper des avis, et surtout de consulter un professionnel de santé compétent (médecin généraliste ou spécialisé, nutritionniste, gynécologue, sage-femme, kinésithérapeute, etc ) pour tout besoin rencontré.
Si vous constatez une erreur dans nos articles, nous vous encourageons à nous contacter et à nous les signaler. Cela nous permettra d’améliorer la fiabilité et la qualité de notre engagement à vos cotés ! Contactez-nous via ce formulaire.

Editeur

Science & Bien-être logo
Santé Pratique est édité par Science & Bien-être, de la société Les Editions De La Main Bleue.