Protéine c reactive : c’est quoi et pourquoi augmente-t elle ?

Tags :

Présente sur toutes nos prises de sang, on a souvent du mal à interpréter cette donnée. La protéine c réactive est pourtant très pratique pour détecter rapidement les inflammations et guérir au plus vite. OSDT vous explique en quelques minutes ce qu’est la protéine c réactive et ce que signifie un taux élevé.

Comprendre la protéine C réactive en quelques minutes

Protéine qui apparaît dans le sang lors d’une inflammation aiguë, la protéine C réactive, ou CRP, est synthétisée par le foie après une inflammation dans l’organisme.
Son taux augmente alors rapidement si notre corps est touché et baissera tout aussi vite lorsque l’inflammation sera guérie.
La prise de sang permet alors de détecter une inflammation à un stade précoce et de la soigner au plus vite.
Le taux de protéine c réactive dans le sang varie alors selon la sévérité de l’inflammation. Plus le taux est élevé, plus l’inflammation est importante.
Par exemple, une septicémie peut faire monter la CRP jusqu’à 100, tandis qu’une infection bénigne entraîne un taux modérément élevé. Le résultat de la prise de sang permettra alors de faire la différence entre une infection virale et bactérienne.

Pourquoi faire un dosage de la protéine c réactive ?

Suite au bilan sanguin et à la présence d’une CRP élevée, on pourra ensuite rechercher une infection dans l’organisme : test d’infections urinaires, bilan ORL, radiographies… tous les moyens peuvent être utilisés pour trouver la cause d’un taux de protéine c réactive trop élevé.
Cette protéine s’exprime en milligrammes par litre de sang. Un taux supérieur à 10mg/L peut indiquer une infection bénigne. Au dessus de 50mg/L, il est considéré comme trop élevé. La valeur normale doit être inférieure à 6mg/L de sang.

Un taux élevé de CRP dans le sang peut être le signe :

  • d’une infection bactérienne, d’une méningite ou d’une septicémie ;
  • d’un infarctus du myocarde ;
  • d’un cancer (Hodgkin, carcinome, lymphome, sarcome) ;
  • d’un traumatisme (brûlures, chirurgie);
  • d’une maladie inflammatoire (arthrite rhumatoïde, arthrite chronique, spondylarthrite ankylosante, syndrome de Behçet, maladie de Reiter, maladie de Crohn, vascularites, rhumatisme inflammatoire aigu).

En bref

Seul, le taux de protéines c réactive dans le sang ne peut pas permettre d’établir de diagnostics précis. En revanche, le calcul du CRP est utilisé pour prévenir des inflammations dans l’organisme et limiter les risques. Lors des bilans sanguins, il est donc important de faire attention à ce taux.

Tout est dit… ou presque !
N’hésitez pas à partager vos propres conseils concernant la CRP dans les commentaires et à consulter les autres articles d’OnseditTout.com!

Publié par Camille

Rédactrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *