Le Qi, la force qui lie toutes les choses dans l’univers

Qu’est-ce que le Qi (chi) ?

En anglais, qi (aussi connu sous le nom de chi) est généralement traduit par « vital life force », mais il va au-delà de cette simple traduction. Selon la philosophie chinoise classique, il est la force qui compose et lie toutes les choses dans l’univers. Paradoxalement, c’est à la fois tout et rien.

À moins d’être inscrit dans une école d’acupuncture, ce concept peut sembler étrange et inapplicable à la médecine et à la guérison. C’est pourquoi, dans cet article, nous explorerons le concept et la définition du qi, en relation avec la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Qi médecine chinoise
Qi Credit photo @ www.pixabay.com

Comprendre ce qu’est le Qi dans la MTC

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), le concept de qi ou chi a deux branches principales. Il y a la partie physique ou nourricière qui compose l’air, l’eau et la nourriture que nous absorbons. L’autre branche est plus insubstantielle. Ce sont les fluides vitaux et l’énergie elle-même qui circulent dans notre corps.

Le chi coule le long des points méridiens du corps et sert de base à la compréhension de l’acupuncture.

La première, comme nous l’avons dit plus haut, pourrait être considérée comme les choses que nous absorbons et faisons partie de nous, tandis que la seconde est ce qui est déjà devenu partie de nous et qui est ensuite libéré pour continuer le cycle de la vie. Ce sont les déséquilibres et les interruptions de cette force qui sont responsables de la plupart des maladies humaines, qu’elles soient physiques, mentales ou émotionnelles.

Dans cet article, nous explorerons le concept du qi dans le corps humain et son rapport avec la médecine orientale.

Le concept du Yin-Yang

Yin est la partie du qi qui est froide, passive, solide, lourde, descendante, humide et sombre ; c’est le côté physique ou brut de l’univers. Yang est éthéré. Elle est nébuleuse, chaude, active, sèche, montante et agressive.

Il faut comprendre que le yin et le yang n’existent pas en dehors l’un de l’autre, mais plutôt qu’ils résident l’un dans l’autre et doivent être maintenus en équilibre.

La forme (yin) a besoin d’une fonction (yang) ; elles sont interdépendantes. C’est cet équilibre qui définit et crée une bonne santé et des émotions.

Maintenir l’équilibre du Qi

Comme pour le yin-yang, le qi doit s’équilibrer pour rester en bonne santé. S’il y a un déséquilibre, une maladie peut survenir, avec des symptômes variables selon le type et selon qu’il y a carence ou excès de cette force. Guérir son déséquilibre est généralement le travail principal des différentes modalités de guérison de la médecine traditionnelle chinoise, comme l’acupuncture et le tui na.

Insuffisance

En médecine chinoise, une carence en qi peut prendre plusieurs formes. Il peut s’agir d’un manque de sommeil, de nourriture, d’eau propre, d’air frais ou d’autres choses physiques dont le corps a besoin pour fonctionner correctement. Il peut aussi s’agir d’un manque de stimulation mentale, d’interaction sociale et d’amour.

Excès

Son excès  peut être aussi préjudiciable qu’une carence, sinon pire.

Elle peut survenir à la suite de toxines environnementales, comme la pollution de l’air ou de l’eau. Elle peut également résulter d’une activité physique excessive, d’une suralimentation, du stress ou de fortes émotions négatives.

Pour éviter le désaccord, il est important de maintenir un bon équilibre entre les différentes formes de qi qui composent la vie. Il existe quatre types de qi dans le corps humain

Qi parental

Appelée encore yuan qi, c’ est celui qui est hérité de nos parents lors de la conception. Après la conception, il est stocké dans les reins.

Qi pectoral

Le qi pectoral ou zong qi est un qi produit par la respiration. Il est stocké dans la zone de la poitrine.

Qi nutritionnel

Nutritional ou ying qi est dérivé de la consommation d’aliments et est responsable de la circulation de la nutrition dans tout le corps.

Qi défensif

Défensif ou wei qi est responsable de la protection de l’organisme contre les maladies. C’est le yang du qi nutritionnel, ce qui signifie qu’il est également dérivé de la consommation d’aliments, mais sert un but différent

Fonctions du Qi

Chacune des substances vitales a cinq fonctions cardinales : activation, réchauffement, défense, confinement et transformation. Les cinq fonctions cardinales du qi sont :

  • Actionnement :  il est responsable du maintien de l’énergie vitale nécessaire à la croissance et au développement de l’organisme. Ceci inclut toutes les fonctions du corps, telles que les organes Zang-fu, les méridiens et le Xue (sang). S’il y a une carence en cette force, alors les entités fonctionnelles et les substances vitales seront affectées négativement, ce qui peut causer des maladies.
  • Réchauffement : il aide à produire de la chaleur et régule la température du corps pour que les fonctions normales se produisent. Une carence  peut entraîner une baisse de la température corporelle, des membres froids et une disposition aux boissons chaudes, comme moyen de combattre ce phénomène.
  • Défendre : il défend l’organisme contre les éléments externes, tels que les agents pathogènes et les facteurs environnementaux qui peuvent causer des maladies.
  • Confinement : il est responsable de s’assurer que les organes et les fluides du corps restent à leur place. Dans le cas du xue, il est responsable de réguler le flux sanguin dans les vaisseaux sanguins et de s’assurer qu’ils ne s’échappent pas. Il régule également le Jinye (liquides corporels – sueur, salive, etc.) et s’assure que seule la bonne quantité est autorisée à quitter le corps. La carence en cette force peut entraîner des symptômes liés aux liquides organiques et à des problèmes organiques.
  • Transformation : il est également responsable de la transformation de la nutrition et de l’air en différents sous-ensembles du Qi, comme le sang.

Ecrit par : Adélaïde

Journaliste nutrition et santé, Adélaïde est bien placée pour nous parler des pathologies courantes ; quelles en sont les causes et comment les traiter. Passionnée par la pharmacologie, la psychologie et la physiologie, Adélaïde est une fan inconditionnelle de la médecine traditionnelle chinoise. Ainsi, le feng shui, le qigong médical ou la réflexologie plantaire n'ont plus de secrets pour elle. Auparavant en surpoids, Adélaïde a suivi un rééquilibrage alimentaire qui lui a permis de passer de la taille 48 à 38. Sur OSDT, outre les sujets de maladies, elle traite également plusieurs autres thématiques en lien avec le bien-être et la santé : les régimes, les TCA (Troubles des conduites alimentaires), les recettes minceur et de pâtisseries, mais aussi tout ce qu'il faut savoir sur les protéines, fibres et glucides ou encore la psychologie de couple.

Mis à jour le jeudi 11 juillet 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux