Phlébite : comment la reconnaître et vivre avec au quotidien ?

Tags : comment soigner la phlébite ? - comment vivre avec la phlébite ? -

Parfois confondue avec les varices, la phlébite peut avoir de graves conséquences lorsqu’elle implique un caillot sanguin. Afin d’éviter toute complication et l’embolie pulmonaire, OSDT vous explique comment reconnaître les symptômes avant-coureurs de la phlébite.

Phlébite : les symptômes qui doivent vous alerter

Trouble cardiovasculaire, la phlébite correspond à la formation d’un caillot de sang dans une veine. Celui-ci peut bloquer complètement ou partiellement la circulation sanguine et provoquer des douleurs. La phlébite peut alors être plus ou moins grave en fonction du type de veine touchée. Si le caillot se forme dans une veine profonde, un traitement doit être souscrit en urgence.
Dans la majorité des cas, la phlébite se forme dans les mollets ou les jambes.
Deux types de phlébites sont à distinguer puisque les conséquences sont différentes :

La phlébite superficielle

Seules les veines de surface sont touchées et les personnes avec des varices sont les plus concernées. Ce type de phlébite n’est pas grave mais il convient tout de même de le traiter rapidement puisqu’elle est généralement le signe d’une insuffisance veineuse et pourrait conduire à une phlébite profonde.
Vous pouvez la déceler lorsqu’une douleur se fait ressentir fréquemment au même endroit et que cette zone est rouge. Une varice peut alors apparaître sous forme d’un cordon rouge et chaud. La plupart du temps, il suffit d’un simple traitement pour la faire disparaître.

La phlébite profonde

Beaucoup plus grave que sa cousine, la phlébite profonde est concentrée dans les veines profondes. La situation est dangereuse puisque le caillot risque de se détacher de la veine et d’être transporté jusqu’au coeur. Il pourra alors obstruer l’artère pulmonaire et causer une embolie pulmonaire.
Les signes suivants doivent vous alerter et vous devrez consulter immédiatement un médecin :

  • Douleur au mollet subitement ou lorsqu’on le palpe,
  • Sensation de jambes lourdes,
  • Oedèmes,
  • Gonflement du mollet,
  • La zone devient chaude et bleuâtre,
  • Les veines superficielles se dilatent.

Phlébite : quelques précautions à prendre pour l’éviter

Certaines précautions sont à prendre afin d’éviter au mieux les phlébites :

L’inactivité à proscrire

La phlébite survient souvent après une longue période d’immobilité (cela peut aller de plusieurs heures dans un avion à plusieurs jours d’alitement à cause d’un plâtre). Il est donc recommandé de bouger régulièrement. Dans l’avion, lors des longs voyages, évitez de vous endormir trop longtemps ou de rester assis pendant toute la durée du vol.

Porter des bas de contention

En avion ou en voiture, il est important de porter des bas de contention pour les longs voyages de plus de 6 heures. Bougez les pieds souvent.

Privilégier les vêtements larges et confortables

Buvez abondamment

En avion, évitez les somnifères

En bref

Afin d’éviter l’embolie pulmonaire, grave complication d’une phlébite profonde, il est nécessaire de bien reconnaître les premiers symptômes d’une phlébite, même superficielle.

Tout est dit… ou presque !
N’hésitez pas à partager votre témoignage de la phlébite dans les commentaires et à consulter les autres articles d’OnseditTout.com!

Lire aussi :

Publié par Camille

Rédactrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *