Le physalis, un fruit qui est un véritable tonique pour l’organisme

Le physalis aussi dénommée groseille du cap, coqueret du Pérou ou aussi cerise d’hiver est un fruit originaire des Andes. Cette baie appartient à la famille des tomates et des aubergines. Elle a une saveur sucrée ou acidulée, très juteuse. Une fois mûr, il est recouvert d’un calice sèche.

Présentation du physalis

Sur la balance ce fruit fait environ 6g. Il est de forme arrondi et de couleur jaune orangée ou violette selon sa variété. Sa chair est juteuse avec une saveur fine et parfumée.

Le physalis est riche en vitamine C, en minéraux et oligo-éléments avec un apport calorique moyen.

Pour bénéficier de ses bienfaits, il est préférable de le consommer en encas ou en dessert.

Physalis
Pixabay Crédit photo : © pixabay

Informations nutritionnelles sur le physalis

Cette baie n’est pas encore très populaire en France, pourtant c’est un fruit très délicieux et gorgés de vitamines.

100g de ce fruit comble déjà 35% des apports journaliers nécessaires en vitamine C. Cette baie couvre aussi les besoins en minéraux et en oligo-éléments.

Quand consommer du physalis ?

Ce fruit est disponible toute l’année, sa pleine saison est de novembre à février.

Idées de recettes : comment consommer le physalis ?

Pour préparer le physalis, c’est très simple :

  • Enlever le calice
  • Laver les fruits à l’eau puis les séchez avec des papiers absorbants.
  • On peut ensuite préparer la baie toute entière ou coupée en deux

Ce fruit est dégusté en nature mais peut aussi se prêter à diverses préparations chaudes.

Voici quelques propositions d’assortiments :

  • Il peut se consommer en tarte, en salade de fruits, en confiture ou gelées.
  • En accompagnement avec du poisson blanc grillé ou une tranche de foie de veau.
  • Mélangé avec du chocolat noir ou du caramel, servis en mignardise.

Les différentes variétés du physalis

Pour bien sélectionner le physalis :

  • Tout d’abord, prendre la barquette et s’assurer qu’elle n’est pas légère. Ceci prouve aussi que les fruits ne sont pas déshydratés.
  • Ensuite prenez un fruit et touchez la base du calice, elle doit être sèche.
  • La hollande rose de couleur rose très clair
  • Tant que le calice n’est pas enlevé, le fruit peut se conserver tout seul donc nul besoin de le mettre dans le réfrigérateur.

Grande et petites histoires du physalis

Ce fruit est découvert dans les Andes au XVIe siècle par un conquistador espagnol. Ce dernier a été séduit par son goût délicieux et très sucrée.

Le physalis a été cultivé en France notamment les variétés décoratives. Au XVIème siècle, les fleuristes parisiens l’utilisent dans l’élaboration de bouquets.

Jusqu’au siècle des lumières, l’entrée d’une variété mangeable n’était pas envisageable car il était considéré comme vénéneux.

Ecrit par : Diana

Nutritionniste et grande lectrice de contenus sur la santé et le bien-être à ses heures, Diana nous livre ses conseils en matière d'alimentation et nous dévoile la face cachée de certains aliments et nutriments. Retrouvez-la sur OSDT pour parler fruit, légume, matière grasse, vitamine, complément alimentaire et bien plus encore. Diana vous fera découvrir les bienfaits de nombreuses denrées alimentaires que vous pouvez consommer au quotidien. De nombreuses recettes vous attendent également, n’hésitez pas à en profiter !

Mis à jour le vendredi 14 juin 2019

Commentez

Il n'y a pas de commentaire sur cet article

On se dit tout ! Racontez votre histoire

Notre vécu a une richesse inestimable.

Il permet de prendre du recul sur notre vie et de comprendre là où l’on souhaite aller.

Il peut inspirer aussi d’autres personnes, inquiètes, en questionnement, à la recherche de sens…

OSDT c’est plus qu’un magazine, c’est un lieu pour partager nos histoires de vie.

On se dit tout sur les réseaux sociaux