Diabète de type 1, type 2 ou gestationnel : comment différencier les symptômes ?

Tags : comment reconnaitre les différents types de diabete ? - symptome diabete - types diabètes -

Caractérisé par un excès de sucre dans le sang, le diabète est une maladie chronique due à trois types différents de dysfonctionnements. Mais comment les différencier ?

Qu’est-ce que le diabète ?

On reconnaît le diabète grâce à son taux de sucre dans le sang particulièrement élevé (hyperglycémie), c’est-à-dire supérieur ou égal à 1,26g/l. Les personnes souffrants de diabète ne sont pas forcément de grandes consommatrices de sucre ! Cela veut seulement dire que la quantité d’insuline présente dans leurs corps, est insuffisante.
L’insuline est une hormone fabriquée par le pancréas, qui permet de maintenir la glycémie dans le sang autour de 1 g/l. Lorsque le taux de sucre s’élève, juste après le repas par exemple, le pancréas produit alors plus d’insuline pour ramener l’équilibre. C’est également l’insuline qui permet de capter le sucre afin de le redistribuer selon les besoins : vers les cellules musculaires si on fait du sport, ou vers le foie et les cellules graisseurs pour le stocker.
L’insuline inefficace ou en quantité insuffisante va donc causer une accumulation du sucre dans le sang. Sans traitement, l’hyperglycémie devient chronique et se transforme en diabète.
Il existe deux principaux types de diabète :

  • Type 1 : absence de sécrétion d’insuline par le pancréas,
  • Type 2 : mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules de l’organisme.

Le troisième type, dit gestationnel, survient pendant la grossesse.

Le diabète de type 1

Beaucoup moins fréquent que celui de type 2, le diabète de type 1 survient généralement chez les enfants, les adolescents ou les jeunes adultes.
Le pancréas ne fabrique pas ou plus d’insuline de façon suffisante. L’hyperglycémie apparaît donc très rapidement et le premier signe visible est un amaigrissement.
Le seul traitement existant est un apport d’insuline : en injection ou via la pompe à insuline (en continu).

Le diabète de type 2

Ce type de diabète apparaît généralement après 20 ans et concerne environ 90% des personnes ayant un diabète. En France, plus de 2,5 millions de personnes sont touchées.
Le diabète de type 2 ne se remarque pas tout de suite car son développement se fait sur plusieurs années :
Insulinorésistance : Les cellules deviennent d’abord résistantes à l’insuline (cela est aggravé par le surpoids et l’obésité), puis le glucose s’accumule dans le sang.

  • Hyperinsulinisme : l’organisme tente alors de s’adapter et le pancréas augmente la production d’insuline
  • Insulinodéficience : au bout d’une dizaine d’années, le pancréas s’épuise et ne peut plus sécréter suffisamment d’insuline.

Ce type de diabète est dit “gras” car il survient particulièrement chez les personnes en surpoids. On peut alors le traiter via des régimes ou des médicaments. La prise d’insuline est nécessaire si le diabète n’est pas détecté à temps.

Le diabète de Grossesse, ou gestationnel

Comme son nom l’indique, ce type de diabète n’apparaît que chez la femme enceinte, vers la fin du 2e trimestre. Il peut soit durer uniquement le temps de la grossesse, soit révélé un diabète présent depuis quelques années déjà.
Contrairement aux diabètes de type 1 et 2, le taux d’insuline est en cause mais seulement temporairement (insulinorésistance). La grossesse provoque un trouble de la tolérance glucidique et conduit alors directement à une hyperglycémie.
Même s’il ne dure pas, il faut surveiller ce type de diabète car il peut comporter un risque pour l’enfant et la mère.

Les symptômes communs aux 3 types de diabète

Même si les 3 types de diabète sont différents, les symptômes, eux, sont les mêmes :

  • Soif intense et bouche sèche,
  • Urines fréquentes et abondantes,
  • Fatigue importante,
  • Incontinence nocturne,
  • Faim constante, voire extrême,
  • Vision floue,

Seule la perte de poids différencie le diabète de type 1 du type 2.

Tout est dit… ou presque !
N’hésitez pas à témoigner dans les commentaires !

Lire aussi :

Publié par Camille

Rédactrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *