Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Sorties précoces de Maternité : Point de vue de ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!
zoom sur
  0 Votes

Sorties précoces de Maternité
Point de vue de l'Obstétricien



Les sorties de la maternité au troisième jour du post-partum sont de plus en plus fréquentes et suscitent la réticence de beaucoup de pédiatres. Ce troisième jour est souvent celui du baby-blues. C'est aussi le jour de la montée laiteuse. Il correspond chez l'enfant au maximum de la chute du poids et de l'ictère tous deux physiologiques.

 

Formule de suites de couche à domicile : maintien d'un suivi par la même équipe, la possibilité d'inclure dans ce suivi des femmes nécessitant une prise en charge médicalisée, possibilité d'en faire bénéficier même celles qui n'ont pas de couverture sociale et enfin un coût moindre et une plus grande souplesse que l'hospitalisation à domicile.

 

Exigences d'information des femmes en vue d'un choix éclairé

 

Les mères doivent être informées, lors des consultations prénatales ou des cours de préparation à la naissance, à condition quelles le souhaitent et qu'elles se sentent aptes à rentrer chez elles, aussi bien au niveau de leurs sentiments de compétence par rapport à leur bébé, surtout s'il s'agit de primipares que de leur état de fatigue.
L'information leur sera redonnée pendant le séjour à la maternité. La décision ne pourra être prise que le 3ème jour. La sortie précoce doit d'abord et avant tout être un choix réel et éclairé de la mère, autorisé par l'équipe médicale.

 

Exigences dans l'évaluation par l'équipe

 

Trois niveaux :
L'évaluation obstétricale,  assurée par la sage-femme de suites de couches en fonction de l'absence de complications dans le post-partum
L'évaluation pédiatrique
L'évaluation psychosociale, l'observation des interactions avec le nouveau-né et de l'état psychologique de la parturiente et les contre-indications aux sorties précoces sont plus souvent le fait de problèmes de compétence maternelle ou de difficultés psychologiques que de réels problèmes médicaux.

 

Exigences dans le fonctionnement

 

Au niveau médical, la surveillance à domicile de la mère et du nouveau-né doit être pratiquement la même qu'à l'hôpital.
La sage-femme semble la plus qualifiée, la surveillance porte sur le périnée, surveillance de la pression artérielle, soin et surveillance de la cicatrice après une césarienne, surveillance de tout traitement prescrit dans le post-partum. La sage-femme surveille le déroulement de l'allaitement, participant ainsi  à la prévention et au traitement des crevasses et des engorgements.
La sage-femme a la possibilité de rendre compte quotidiennement aux obstétriciens ou aux pédiatres des problèmes qu'elle a pu rencontrer.


Au niveau psychosocial, dans quelles conditions est accueilli le nouveau-né aussi bien au niveau socio économique, hygiénique qu'affectif, incapacité à assumer les taches maternelles, décompensation psychiatrique, environnement familial ou social susceptible de l'aider, liaison avec le service de protection maternelle et infantile (PMI), l'appartenance d'une sage-femme à une maternité facilite le travail.

 

Mise en pratique

 

La sage-femme prend contact avec la mère avant sa sortie de maternité. Elle établit un dossier propre à partir du dossier médical. Les visites se font du Lundi au Samedi (2 minimum par semaine). Chaque visite fait l'objet d'un compte rendu écrit.

 

Evaluation de cette pratique

 

Nous estimons que les sorties précoces ne sont pas à l'origine de réhospitalisations des nouveau-nés qu'un séjour prolongé à la maternité aurait permis d'éviter.

 

 

Source/Auteur : Académie Nationale de Médecine


Date : 10/09/2009



Revenir au sommaire

 

 

édito
L'Académie Nationale de Médecine...

 

Il y a plusieurs années que l’Académie s’ouvre à d’autres moyens de réflexion et de communication : Séminaires sur le fœtus ou l’erreur médicale, Journées du Livre, Rencontres de circonstance, mais aussi ouverture vers un public plus large, qui demande à être informé. Je voudrais institutionnaliser ces moments qui nous enrichissent tous et confortent l’Académie de médecine dans son plus beau rôle au chevet de la santé publique.

Géraud Lasfargues, Président pour 2009

 

Consulter le site de l'Académie Nationale de Médecine
 


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.