Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Troubles digestifs
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Troubles digestifs

  67 Votes

 

Troubles digestifs : définition


Les troubles digestifs regroupent un ensemble de symptômes liés au fonctionnement de l'appareil digestif. Les maladies à l'origine de troubles digestifs, aigus ou chroniques, sont très nombreuses ; il faut donc consulter pour qu'un diagnostic précis soit posé.
Le plus souvent les troubles digestifs sont bénins mais pénibles : pesanteurs à la digestion (dyspepsie), de brûlures d'estomac (gastrite), remontées acides (pyrosis), éructations (aérophagie avec hernie hiatale) ou ballonnements intestinaux avec alternance de diarrhée et constipation (colopathie fonctionnelle). On parle aussi de troubles fonctionnels intestinaux (TFI).
Il est rare que ces troubles digestifs débouchent sur une intervention chirurgicale urgente.

 

Risques et conséquences des troubles digestifs


Le risque principal, rare, est d’être confronté à une maladie nécessitant une prise en charge urgente, comme une appendicite. D’autant que de nombreux troubles digestifs sont provoqués par les organes de voisinage : salpingite, prostatite, colique néphrétique... Il ne faut pas passer à côté de ces diagnostics, qui restent cependant très minoritaires dans l’ensemble des troubles digestifs.

Pour la majorité des patients, l'inconfort quotidien altère la qualité de vie : ballonnements intestinaux, brûlures d'estomac, remontées acides (pyrosis) qui peuvent perturber le sommeil. La prévalence du pyrosis est d'environ 35%, celle des brûlures d'estomac de 21% et de la colopathie fonctionnelle de 13% (Observatoire de la médecine générale, SFMG, 2005).

Si les troubles fonctionnels intestinaux ne sont pas dangereux mais pénibles, à terme certains troubles digestifs peuvent conduire à de véritables préjudices quand le diagnostic de leur cause n’est pas fait : malabsorption (maladie coeliaque), ulcères de l’estomac, diverticulose colique…

En outre, un trouble digestif durable sans diagnostic certain peut faire négliger le développement d’une tumeur cancéreuse. Il est possible d’avoir plus d’une maladie digestive ! dont une tumeur cancéreuse, plus fréquente avec l’avance en âge. Des consultations régulières permettent le dépistage du cancer du côlon.
 

Causes et origines des troubles digestifs


Les troubles purement digestifs ont des mécanismes multiples, souvent associés : anatomiques, hormonaux, neurologiques, alimentaires, infectieux, allergiques et inflammatoires.

La colopathie fonctionnelle est un trouble digestif chronique dit bénin où l’on a mis en évidence un abaissement de la sensibilité colique, expliquant des réactions douloureuses excessives. Elle associe à divers degrés des désordres neurovégétatifs, parfois anatomiques, une prédisposition familiale et des erreurs diététiques. La sensibilité exacerbée à la douleur, des réflexes neuronaux installés ne permettent pas de résolution rapide, sauf à prendre toutes les causes en charge simultanément.

Les spasmes (ou coliques), la sensation de trop-plein, la remontée de suc gastrique, les gaz intestinaux sont favorisés par le stress, l'anxiété, la fatigue, mais aussi les repas trop copieux, ou absorbés trop vite sans mastication suffisante.

 

Symptômes et signes des troubles digestifs

 

Les symptômes sont liés au mécanisme de digestion et souvent rythmés par les repas. Les brûlures d'estomac (épigastralgies) se manifestent peu après un repas dans la gastrite ; les remontées acides surviennent plutôt le soir au coucher en position allongée, les ballonnements de la colopathie fonctionnelle dans la journée entre les repas.

Une alternance des symptômes de constipation et de diarrhée s'observe souvent dans une colopathie fonctionnelle, mais peut aussi témoigner d’une tumeur en constitution. Ce qui nécessite un suivi sérieux.

Dans l'ulcère d'estomac, les douleurs se manifestent une à deux heures après le repas et sont calmées par une prise alimentaire.

La dyspepsie accompagne le plus souvent un repas copieux, riche en graisses et en alcool, et se manifeste par des symptômes de pesanteur, des nausées voire vomissements, des ballonnements et une lenteur à la digestion.

Chez le nourrisson, les coliques se manifestent par les pleurs difficiles à calmer, avant trois mois en moyenne. Elles sont dues à l'immaturité du système digestif et aux gaz qui distendent l'intestin dont les nerfs sont hypersensibles.

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations sur les troubles digestifs

 

Les troubles digestifs recouvrent un nombre important de maladies. La consultation urgente concerne les troubles persistant malgré les traitements instaurés.
Les excès alimentaires et/ou alcooliques ponctuels sont normalement améliorés par une diète hydrique (boire seulement beaucoup d'eau, des potages ou des tisanes) et quelques médicaments en automédication sensée (pansements digestifs, antispasmodiques, anti-acides...).


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.