Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Troubles digestifs : à quel moment consulter un ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Troubles digestifs
Prévention

  65 Votes

 

A quel moment consulter pour troubles digestifs ?

 

Toute douleur abdominale ou trouble du transit aigu qui se prolonge nécessite une consultation médicale, parfois en urgence si la douleur est importante.
La répétition, pendant plusieurs semaines ou mois, de ces troubles digestifs mérite un bilan pour vérifier l’absence de maladie sous-jacente an trouble fonctionnel.

Si les troubles digestifs sont manifestement liés à un excès alimentaire ponctuel, une diète et quelques médicaments sans ordonnance aidant la digestion sont suffisants pour soulager la crise. Il n’est pas nécessaire de consulter.

 

Comment préparer la consultation avec le médecin ?

 

Il faut décrire le plus précisément possible les symptômes, leur date et les circonstances d'apparition. Les antécédents digestifs tels qu'ulcère d'estomac ou colite spasmodique doivent être signalés. Si ces troubles font suite à des excès alimentaires, toxiques (drogues ou médicaments) ou sexuels, il ne faut pas le cacher.

S'il s'agit d'un nourrisson, il faut signaler l'heure des pleurs, les reflux éventuels, le fait qu'il se tortille lorsqu’il a mal au ventre ; cela conforte le diagnostic de colique du nourrisson qui concerne près de 25% des bébés avant trois mois.

 

Que fait le médecin ?

 

Il interroge, examine et prescrit si besoin des examens complémentaires.
Un bilan sanguin des graisses, des indicateurs de l’état du foie se justifie.

Les explorations digestives sont d’abord échographiques : échographie du foie et du pancréas. Puis endoscopiques par le gastro-entérologue : fibroscopie œso-gastro-duodénale, coloscopie. Elles permettent de voir les lésions et de faire des biopsies ou une exérèse (ablation) complète.
L’imagerie, scanner ou IRM, est toujours ciblée avec un diagnostic déjà bien étayé.

En phase aiguë douloureuse d’un trouble digestif transitoire, les médicaments sont généralement prescrits comme traitement d’épreuve et comme traitement symptomatique (qui ne traite que les symptômes et non la cause).

La collaboration du médecin traitant avec le gastro-entérologue est nécessaire quand les troubles persistent après un premier bilan et la prise en charge correcte ; ainsi que dans le suivi des troubles digestifs chroniques (comme une maladie coeliaque par exemple).

 

Mise à jour par le Dr Sophie Duméry - Janvier 2012

 

 

 


Date :

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations sur les troubles digestifs

 

Les troubles digestifs recouvrent un nombre important de maladies. La consultation urgente concerne les troubles persistant malgré les traitements instaurés.
Les excès alimentaires et/ou alcooliques ponctuels sont normalement améliorés par une diète hydrique (boire seulement beaucoup d'eau, des potages ou des tisanes) et quelques médicaments en automédication sensée (pansements digestifs, antispasmodiques, anti-acides...).


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.