Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Test d’effort/ECG d’effort : comment prévenir ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Test d'effort
Prévention

  15 Votes

Comment cela se manifeste-t-il ?


Le test d’effort ou ECG d’effort a lieu en milieu spécialisé (hôpital, clinique…) avec du matériel de réanimation à disposition.


Des électrodes sont collées sur la poitrine (après rasage éventuel en cas de pilosité abondante) et un brassard à tension est mis en place. L’exercice peut se dérouler sur tapis roulant (test le plus physiologique) ou sur bicyclette ergométrique.

 

Différents protocoles de tests d’effort existent, faisant varier la vitesse du tapis ainsi que la pente ou la résistance au pédalage (exprimée en watts).
La tension artérielle est mesurée au bras toutes les 2 minutes en moyenne, la fréquence cardiaque est suivie en continu grâce à l’électrocardiogramme.


L’effort à fournir augmente à intervalles réguliers et le test d’effort dure entre 10 et 15 minutes. En cas d’anomalie ou de douleur (douleur à la poitrine par exemple), le test est dit positif et est interrompu.


Après l’exercice, les différents paramètres continuent à être enregistrés pendant quelques minutes pour évaluer la récupération après l’effort.

 

Avec quoi ne faut-il pas confondre ?

 

Il ne faut pas confondre le test d’effort ou ECG d’effort avec un simple ECG de repos réalisé au cabinet du médecin.

 

Le test d’effort permet de démasquer des anomalies non présentes au repos, ce qui en fait son intérêt principal.


Par ailleurs, il existe des techniques alternatives quand la réalisation d’un effort est impossible. Par exemple, une échographie avec injection de dobutamine reproduit pharmacologiquement les effets d’un exercice physique, et permet donc de mettre en évidence les mêmes anomalies que lors du test d’effort.

 

 

Y a-t-il une prévention possible ?


La prévention des maladies des artères coronaires et des maladies cardiovasculaires en général, passe par des changements de mode de vie.


Ne pas fumer, s’alimenter de manière équilibrée en limitant l'excès de cholestérol (graisses) et en luttant contre l’obésité sont les recommandations essentielles. Trente minutes d’activité physique (marche, jogging, vélo, natation…) 3 fois par semaine permettent d’éviter la sédentarité.


L’activité physique est à adapter à vos antécédents et à votre condition physique, en accord avec le cardiologue et le médecin traitant.

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



Le test d’effort consiste à réaliser un exercice physique sur tapis roulant ou bicyclette et à enregistrer les modifications électriques du cœur pendant l’effort. Ce test très courant permet de diagnostiquer les maladies coronaires, responsables de l’angine de poitrine voire de l’infarctus du myocarde.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.