Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Rhinite allergique : à quel moment consulter un ...

Rhinite allergique
Préparer sa consultation

  13 Votes

 

À quel moment consulter ?


Si les symptômes sont peu invalidants et ne surviennent qu’en période de forte pollinisation, aucune consultation n’est nécessaire. En revanche, en cas de symptômes importants, voire de crise d’asthme ou de symptômes permanents, une consultation permettra de faire le diagnostic et d’effectuer un bilan allergologique. L’identification des allergènes en cause permettra leur éviction.
En cas de crise d’asthme persistant malgré le traitement par bêta-2 mimétiques (Ventoline®), il est justifié d’appeler le SAMU Centre 15.

 

Que fait le médecin ?


L’interrogatoire permet de mettre en évidence la périodicité des symptômes et de poser le diagnostic dans la plupart des cas. Cela permet aussi de déterminer, grâce aux calendriers polliniques, les pollens en cause.
Votre médecin traitant pourra vous orienter vers un allergologue pour un bilan. Des tests cutanés d’allergie, le dosage sanguin des IgE spécifiques ou des tests multiallergéniques de dépistage identifieront la cause de l’allergie.
Les antihistaminiques sont les médicaments de base du traitement. Parfois, des corticoïdes par voie nasale ou des gouttes ophtalmiques sont nécessaires pour calmer les symptômes.
La désensibilisation ou immunothérapie est également proposée comme traitement « définitif » de la rhinite allergique.
En parallèle, l’éviction de l’allergène est indispensable.

 

Comment préparer ma prochaine consultation ?


Tenir un carnet des symptômes au fil des jours (avec en regard les activités pratiquées) permet de repérer des facteurs déclenchants et de comparer avec les calendriers polliniques. Ainsi, vous pourrez identifier les pollens auxquels vous êtes le plus sensibilisé.

 

 


Date :

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



La rhinite allergique saisonnière ou rhume des foins est l’allergie la plus fréquente. Des mesures simples associées à des antihistaminiques soulagent les symptômes. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou pharmacien.
en savoir plus

en savoir plus



Sur les maladies apparentées

Les allergies

L'eczéma chez l'enfant

L'eczéma chez l'adulte

L'asthme chez l'enfant

L'asthme chez l'adulte

La conjonctivite

 

Sur les facteurs aggravants

Le tabac

 

Sur l'arrêt du tabac

Arrêter de fumer

Sevrage tabagique

 

Sur le médicament

Qu'est-ce qu'un médicament ?

 

Sur le domaine pharmaceutique

Rôle du pharmacien

 

Sur les traitements complémentaires

L'homéopathie

La phytothérapie

 

Sur le système de soins

Le médecin traitant

La carte vitale

 

Sur les remboursements

La Couverture Maladie Universelle de base (CMU) et la CMU complémentaire


Rhinite et conjonctivite allergique

Comment reconnaître une rhinite allergique, une conjonctivite allergique saisonnière ou non


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.