Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Blépharoplastie du regard
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Blépharoplastie du regard

  22 Votes

 

Comment fonctionne la blépharoplastie ?


Avec l’âge, les yeux peuvent subir différentes atteintes : accumulation de graisse ou excès cutané au niveau des paupières supérieures et inférieures, perte de graisse au niveau des paupières inférieures, affaissement des sourcils… avec pour résultat des paupières tombantes ou en casquette, des poches sous les yeux ou un cerne creux qui vieillissent le regard.


Pour chacun de ces défauts, des solutions de chirurgie esthétique existent. Les actes concernant les paupières sont regroupés sous le terme de « blépharoplasties ». Il est fréquent d’allier une intervention au niveau du regard avec un lifting du visage.

 

Comment corriger des paupières tombantes ou affaissées avec un excédent de peau (dermochalasis) ?


On réalise une « résection cutanée » (on ôte l’excédent) par chirurgie classique ou chirurgie laser. Pour les paupières supérieures, l’incision est réalisée dans le pli naturel de la paupière, pour éviter une cicatrice visible. Pour les paupières inférieures, elle est effectuée au ras des cils.
L’intervention est réalisée sous anesthésie locale et tranquillisants (neuroleptiques). Une anesthésie générale peut être pratiquée si plusieurs interventions sont prévues (exemple : opération simultanée des paupières supérieures et inférieures). Elle n’est pas douloureuse et dure 20 minutes pour la paupière supérieure, 45 minutes pour la paupière inférieure.


Après l’intervention, des poches glacées sont mises en place pour diminuer l’œdème (gonflement) et les ecchymoses (bleus), qui malgré tout persistent souvent plusieurs jours. Le port de lunettes teintées et une « éviction sociale » d’une dizaine de jours sont à prévoir. Une protection solaire totale doit être appliquée sur la cicatrice pendant 1 mois.
Un aspect normal est obtenu au bout d’une quinzaine de jours, la cicatrice devient invisible au bout de 2 mois. Le vieillissement peut ensuite reproduire les mêmes dommages mais le résultat se maintient une douzaine d’années.

 

Comment corriger les poches disgracieuses et les yeux bouffis avec un excès de graisse (lipoptose) ?


On retire l’excès de graisse par chirurgie classique ou ablation au laser. Si la poche n’est pas associée à un relâchement cutané (sujet jeune), on passe par l’intérieur de la paupière (voie transconjonctivale) pour éviter toute cicatrice. Si la poche est associée à un relâchement cutané (sujet âgé), on passe par la voie sous-ciliaire (comme pour le dermochalasis).
L’intervention se fait sous anesthésie locale et tranquillisants (neuroleptiques). Une anesthésie générale peut être pratiquée si plusieurs interventions sont prévues (exemple : opération simultanée des paupières et des poches). Elle n’est pas douloureuse et dure 45 minutes.


Après l’intervention, des poches glacées sont mises en place pour diminuer l’œdème (gonflement) et les ecchymoses (bleus), qui malgré tout persistent souvent plusieurs jours. Le port de lunettes teintées et une « éviction sociale » d’une dizaine de jours sont à prévoir. Le résultat est généralement définitif.

 


Revenir au sommaire

 

 


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.