Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Prothèses auditives externes de l'adulte
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Prothèses auditives externes de l'adulte

  0 Votes

 
Prothèses auditives externes, de quoi parle-t-on ?


Schématiquement un appareil auditif est constitué d'un microphone qui capte les sons extérieurs, d'un amplificateur, d'un écouteur qui restitue le son analysé, et d'une pile alimentant l'appareil.

 
Les premiers appareils se comportaient à peu près comme des haut-parleurs en augmentant tous les sons indistinctement.


Aujourd'hui la plupart des amplificateurs sont numériques, ce qui a transformé la prothèse auditive. Ils analysent les sons captés, les adaptent non seulement au type de l'atteinte auditive mais aussi à l'environnement en réduisant au maximum le bruits de fond au bénéfice des sons "utiles" comme la parole.


Quels sont les enjeux sanitaires et sociaux ?


La presbyacousie concerne à des degrés divers toutes les personnes de plus de 60 ans. Les Français sont encore réticents à recourir aux prothèses auditives.

Or bien entendre n'est pas qu'une affaire de confort auditif : une audition correcte maintien l'intérêt pour le monde environnant, stimule la mémoire et préserve la vivacité intellectuelle. La prothèse auditive constitue aussi le meilleur traitement des acouphènes.


Quels sont les différents types d'appareils ?


Les boîtiers ne sont pratiquement plus utilisés. L'embout (écouteur) était placé dans l'oreille et relié à une petite boîte (taille d'un MP4) placé généralement dans la poche de la chemise. Leur principal intérêt était leur puissance, mais aujourd’hui les petits contours numériques développent des puissances supérieures à celle des boîtiers.

 

Les contours d'oreille


Les contours d'oreille (ou "oreillettes") restent de loin les plus vendus (60 à 70% des appareils). L'écouteur est situé dans un embout réalisé sur mesure et placé dans le conduit auditif ; il est relié par un petit tuyau à la prothèse elle-même, boîtier en forme de demi-lune calé au dessus et derrière le pavillon de l'oreille.


Avantages

  • ils peuvent être utilisés pour toutes les pertes d'audition, y compris en cas de surdité importante ;
  • ils sont plus facile à manier ;
  • ils sont moins fragiles et plus faciles à entretenir : l'embout situé dans l'oreille et souvent encrassé par le cérumen est simple à nettoyer par le patient lui-même puisqu'il ne contient pas de pièce électronique.

 
Inconvénients

  • On leur reproche surtout d'être visibles, ce que beaucoup de personnes acceptent mal.

 

Cet inconvénient diminue : les contours se font de plus en plus petits et facilement dissimulables sous les cheveux, adoptent des formes ou des couleurs "branchées".
L'embout peut être mal toléré s'il existe des pathologies de la peau du conduit auditif (eczéma, otites externes fréquentes) ou des suppurations de l'oreille moyenne.


Il existe maintenant des prothèses "open" ou à embouts ouverts : l'embout en silicone est de très petite taille, plus petit que le conduit auditif dans lequel il est inséré. Mais ils ne peuvent convenir qu'à certaines pertes d'audition pour lesquelles la perception des sons graves reste bonne.

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



Pour la plupart des surdités, en particulier celle liée à l'âge appelée presbyaccousie, l'appareillage auditif externe est le seul traitement possible. Les appareils proposés sur le marché, les progrès considérables de la technique offrent des solutions performantes adaptées à la perte auditive et aux souhaits des malentendants. 


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.