Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Parkinson (Maladie de) : comment prévenir la ...

Parkinson (Maladie de)
Prévention

  50 Votes

 

Quels sont les symptômes de la maladie de Parkinson ?

 

Les symptômes de la maladie de Parkinson apparaissent généralement progressivement et reposent sur trois signes : tremblements, hypertonie et rigidité.
Les tremblements (des mains et du visage) sont les premiers à apparaître ; ils surviennent au repos et disparaissent lors d’un mouvement et pendant le sommeil.
L’hypertonie correspond à une rigidité des membres, qui restent figés dans la même position (bras levé…).
L’akinésie est quant à elle définie par la lenteur et la difficulté à effectuer des mouvements (marche à petits pas, visage figé avec peu de mimiques…).


Les fonctions intellectuelles sont préservées : le patient se rend compte de sa maladie, ce qui engendre anxiété voire dépression.
D’autres symptômes s’ajoutent progressivement, comme une écriture de petite taille (micrographie), une parole difficile, hachée, une gêne à la marche, des troubles de l’équilibre...
L’évolution est variable d’un patient à l’autre et d’un jour à l’autre.

 

Avec quoi ne faut-il pas confondre la maladie de Parkinson ?

 

La maladie de Parkinson dite idiopathique est à distinguer des autres syndromes parkinsoniens qui se manifestent par les mêmes symptômes mais n’ont pas la même cause. Les causes sont la prise de neuroleptiques ou de certains médicaments ou toxiques, les accidents vasculaires cérébraux (attaques cérébrales) ou d’autres maladies neurologiques (dégénératives comme la maladie des corps de Lewy diffus, l’hydrocéphalie ou certaines tumeurs).

 

Y a-t-il une prévention possible contre la maladie de Parkinson ?

 

Il n’existe aucune prévention possible de la maladie de Parkinson. Un fois diagnostiquée, des conseils d’hygiène et de qualité de vie sont préconisés : pratique d’une activité physique et intellectuelle, régime alimentaire équilibré et riche en protides, adaptation du lieu de vie pour prévenir les chutes, ergothérapie pour faciliter les gestes du quotidien (habillage, déplacements…).

Le parkinsonien doit continuer, dans la mesure du possible, à pratiquer des activités régulièrement. En fonction de l’évolution de la maladie et des gestes possibles ou non, des aides spécifiques pourront être apportées : orthophonie, kinésithérapie...

 

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



La maladie de Parkinson et plus largement les autres syndromes parkinsoniens irréversibles sont des maladies neurologiques dégénératives. Si aucun traitement ne permet de guérir la maladie, des médicaments et techniques en améliorent considérablement les symptômes, augmentant ainsi la qualité de vie.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.