Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Otite moyenne aiguë
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Otite moyenne aiguë

  9 Votes

 

Otite moyenne aiguë : définition

 

L’otite moyenne aiguë (OMA) est une inflammation de l’oreille moyenne, c’est-à-dire des structures anatomiques situées en arrière du tympan. La forme classique est l’otite moyenne aiguë purulente, avec surinfection bactérienne de l’oreille moyenne et présence d’un épanchement purulent au niveau du tympan.
 

Risques et origines de l'otite moyenne aiguë

 

L’otite moyenne aiguë est une affection fréquente, notamment chez l’enfant de moins de 3 ans, et récidivante. La guérison spontanée est la règle, puisque 80 % des patients guérissent entre le 7e et le 14e jour. L’origine est bactérienne, et les germes les plus couramment rencontrés sont le pneumocoque (25 à 40 %), Hæmophilus influenzæ (30 à 40 %) et Branhamella catarrhalis.

 

Causes et mécanismes de l'otite moyenne aiguë

 

Le nez (ou rhinopharynx) et l’oreille moyenne sont recouverts de la même muqueuse et communiquent par la trompe d’Eustache.
Les virus, très fréquents chez les enfants, occasionnent des rhumes et rhinopharyngites qui « contaminent » l’oreille : on parle d’otite moyenne congestive qui régresse spontanément. Néanmoins, ces conditions d’irritation favorisent la prolifération de bactéries qui surinfectent : on parle alors d’otite moyenne aiguë purulente.
Il y a donc deux phases : une phase congestive avec tympan rouge puis une phase purulente (tympan bombé).

 

Symptômes et signes de l'otite moyenne aiguë


Les symptômes de l’otite sont dominés par la douleur à l’oreille ou otalgie. Chez l’enfant qui ne peut s’exprimer, l’irritabilité, les pleurs ou encore l’insomnie témoignent de sa douleur.
La fièvre est également présente, et fatigue et difficultés à s’alimenter sont les conséquences de la douleur et du mal-être.
En cas d’infection virale déclenchante, des signes ORL diffus comme le nez qui coule, une toux ou encore une diarrhée sont possibles.
Les symptômes peuvent également révéler une complication ; ces dernières sont désormais devenues rares. Troubles de l’équilibre, de conscience ou de l’audition, paralysie faciale (la moitié du visage ne bouge pas) doivent alerter et faire rechercher une mastoïdite, une labyrinthite ou une extension de l’infection (abcès, méningite…).

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



  

Informations sur les otites moyennes aiguës

 

Les otites moyennes aiguës sont des affections très fréquentes, surtout chez l’enfant. Elles compliquent souvent les infections virales comme les rhinopharyngites.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.