Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > Mes médicaments
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!
Base de données médicaments

Toutes les précautions d'emploi liées aux médicaments : posologie, contre indications, interactions médicamenteuses, effets indésirables. Ces informations sont fournies par la Banque de Données Claude Bernard. Tout savoir sur les antiallergiques, anxiolytiques, antiasthmatiques, anticancéreux, antidépresseurs, antalgiques, antimigraineux, anti-inflammatoires ...


Rechercher un médicament

Cliquez sur la lettre de votre choix

ABCDEFGHIJKLM
NOPQRSTUVWXYZ
Saisissez un mot ou une expression :


‹ Retour

Produit hospitalier DALACINE 600 mg 600 mg/4 mL Solution injectable Boîte de 1 Ampoule de 4 ml



Produit référent du groupe générique CLINDAMYCINE (PHOSPHATE DE).
Utilisation et Propriétés Précautions D'emploi Votre Médicament

Dalacine : Indications thérapeutiques


Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la clindamycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
- En curatif :
Elles sont limitées aux infections sévères, dues aux germes définis comme sensibles dans leurs manifestations :
. ORL,
. bronchopulmonaires,
. stomatologiques,
. cutanées,
. génitales,
. ostéo-articulaires,
. abdominales post-chirurgicales,
. septicémiques,
à l'exception des infections méningées, même à germes sensibles, en raison d'une diffusion insuffisante de cet antibiotique dans le LCR.
- En prophylaxie :
Pour les patients allergiques aux bêtalactamines, prophylaxie des infections post-opératoires en :
. neurochirurgie ;
. chirurgie digestive sous mésocolique en association avec un aminoside ;
. chirurgie carcinologique ORL avec ouverture du tractus oropharyngé en association avec un aminoside ;
. chirurgie gynécologique en association avec un aminoside ;
. amputation de membre en association avec un aminoside.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Dalacine 600mg amp im iv : Posologie et mode d'administration


Posologie :
- Traitement curatif :
. adultes : 600 à 2400 mg/24 heures, en 2, 3 ou 4 administrations.
. enfants : 15 à 40 mg/kg/24 heures, en 3 ou 4 administrations.
- Traitement prophylactique :
L'antibioprophylaxie doit être de courte durée, le plus souvent limitée à la période per-opératoire, 24 heures parfois, mais jamais plus de 48 heures.
. pour l'ensemble des chirurgies sauf la chirurgie ORL et l'appendicectomie : injection de 600 mg IV à l'induction anesthésique, suivie d'une réinjection de la même dose toutes les 4 heures, jusqu'à la fin de l'intervention.
. pour l'appendicectomie, une dose unique suffit.
. pour la chirurgie carcinologique ORL, une injection de 600 mg toutes les 6 heures pendant 24 heures, sans excéder 48 heures.
Mode d'administration :
- Voie intramusculaire :
L'administration intramusculaire de plus de 600 mg en une fois est déconseillée.
- Voie intraveineuse :
Ne jamais administrer par voie IV directe et toujours diluer préalablement dans une solution injectable isotonique de chlorure de sodium ou de glucose.
Le volume de dilution et la durée minimale de la perfusion seront déterminés en fonction de la dose administrée selon le schéma suivant :
. 300 mg dans 50 ml pendant une durée minimale de 10 minutes.
. 600 mg dans 50 ml pendant une durée minimale de 20 minutes.
. 900 mg dans 50-100 ml pendant une durée minimale de 30 minutes.
. 1200 mg dans 100 ml pendant une durée minimale de 40 minutes.
La concentration de clindamycine ne doit pas être supérieure à 18 mg/ml et la vitesse d'injection ne doit pas excéder 30 mg/min.

Dalacine 600 mg injectable boite : Propriétés pharmacodynamiques


ANTIBIOTIQUES ANTIBACTERIENS de la famille des lincosanides.
(J : anti-infectieux).
SPECTRE D'ACTIVITE ANTIBACTERIENNE :
Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes :
S < = 2 mg/L et R > 2 mg/L.
La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer d'informations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement d'infections sévères. Ces données ne peuvent apporter qu'une orientation sur les probabilités de la sensibilité d'une souche bactérienne à cet antibiotique.
Lorsque la variabilité de la prévalence de la résistance en France est connue (> 10%) (valeurs extrêmes) pour une espèce bactérienne, elle est indiquée ci-dessous :
ESPECES SENSIBLES :
- Aérobies à Gram positif :
. Bacillus cereus (?).
. Corynebacterium diphtheriae.
. Enterococcus faecium (50-70%).
. Erysipelothrix.
. Staphylococcus méti-S.
. Staphylococcus méti-R* (70-80%).
. Streptococcus B.
. Streptococcus non groupable (30-40%).
. Streptococcus pneumoniae (35-70%).
. Streptococcus pyogenes (16-31%).
- Aérobies à Gram négatif :
Campylobacter.
- Anaérobies :
. Actinomyces.
. Bacteroïdes (5-30%).
. Capnocytophaga.
. Clostridium (autres que perfringens et difficile) (25-35%).
. Clostridium perfringens.
. Eubacterium.
. Fusobacterium.
. Gardnerella vaginalis.
. Mobiluncus.
. Peptostreptococcus (20-30%).
. Porphyromonas.
. Prevotella.
. Propionibacterium acnes (5-15%).
. Veillonella.
- Autres :
. Chlamydia trachomatis.
. Leptospires.
. Mycoplasma hominis.
. Mycoplasma pneumoniae.
ESPECES RESISTANTES :
- Aérobies à Gram positif :
. Corynebacterium jeikeium.
. Entérocoques (autres que Enterococcus faecium).
. Listeria.
. Nocardia asteroïdes.
. Rhodococcus equi.
- Aérobies à Gram négatif :
. Bacilles à Gram négatif non fermentaires (Acinetobacter, Pseudomonas...).
. Branhamella catarrhalis.
. Entérobactéries.
. Haemophilus.
. Legionella.
. Neisseria.
. Pasteurella.
- Anaérobies :
Clostridium difficile.
- Autres :
. Mycobactéries.
. Ureaplasma urealyticum.
La clindamycine possède une activité in vitro et in vivo sur Toxoplasma gondii.
*La fréquence de résistance à la méticilline est environ de 30 à 50% de l'ensemble des staphylocoques et se rencontre surtout en milieu hospitalier.

Dalacine 600 mg injectable boite : Propriétés pharmacocinétiques


DISTRIBUTION :
Le phosphate de clindamycine, inactif in vitro, est rapidement hydrolysé in vivo en clindamycine active.
- Concentration sérique : différents facteurs influencent les concentrations sériques, notamment la voie d'administration, la dose et un éventuel état pathologique.
Les données suivantes illustrent les pics de concentrations atteints chez le sujet sain, après administration parentérale :
Pour une dose de 600 mg :
. Voie intramusculaire, Tmax = 2 h ; Cmax = 6,3 - 6,7 mcg/ml.
. Voie intraveineuse, Tmax = 0,5 h ; Cmax = 17 mcg/ml.
Chez les diabétiques, il a été signalé des concentrations sériques légèrement plus basses que chez le sujet sain.
La demi-vie biologique moyenne est de 2,5 heures.
- Liaison aux protéines plasmatiques :
Elle est importante : de l'ordre de 80 à 94%.
- Diffusion humorale et tissulaire :
La clindamycine est distribuée dans les liquides extra et intracellulaires et à une très forte concentration tissulaire.
La diffusion dans le liquide céphalorachidien est très faible.
BIOTRANSFORMATION :
Le métabolisme de la clindamycine est hépatique.
EXCRETION :
La clindamycine est principalement éliminée par la bile : les concentrations obtenues sont de 2 à 6 fois plus importantes que les concentrations sanguines.
L'excrétion urinaire de la clindamycine correspond à environ 6,4% de la dose administrée. Les concentrations sériques de la clindamycine ne sont pas modifiées par l'hémodialyse ou la dialyse péritonéale.

1/3 Dalacine Surdosage, Grossesse Dalacine Surdosage, Grossesse
lexique santé


Veine : Vaisseau sanguin acheminant le sang de la périphérie vers le cœur....
Glucose : Le glucose est un sucre simple appartenant à la famille des glucides. ...
Germe : Terme générique désignant tout micro-organisme ......
Antibiotique : Substance capable de détruire certaines bactéries ......
Appendicectomie : Intervention chirurgicale consistant à retirer chirurgicalement ......
Tissu : Ensemble de cellules regroupées en une entité fonctionnelle spécifique...
Bacille : nom donné à tous les microbes en forme de bâtonnet...
Ose : Les oses correspondent à la structure élémentaires des glucoses ......
Infection : Maladie infectieuse due au contact de l’organisme avec un agent ......
en savoir plus

en savoir plus



Utilisation de cette rubrique 

 

Les informations présentées sur ce site concernant les médicaments, sont fournies par la © Banque de données Claude Bernard.

 

Cette base de données a été élaborée dans le but de sécuriser et d'apporter une aide efficace à la prescription de médicaments. La Banque Claude Bernard est signataire de la charte de qualité des banques de données médicamenteuses de l'AFSSAPS. Pour toute information complémentaire sur cette source d'information, vous pouvez consulter son site à l'adresse suivante: www.resip.fr

 

 

Cette base de données a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Elle ne peut en aucun cas être utilisée pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement, la prise ou la cessation de prise d'un médicament. Seul votre médecin est habilité à mettre en oeuvre un traitement adapté à votre cas personnel.

 

 

Dernière date de mise à jour : 13 novembre 2013  

 

 

A lire également sur ce site :

 

Bon usage du médicament

Le médicament un produit pas comme les autres

 

Attention : Certains médicaments font l'objet d'une surveillance renforcée par l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de Santé), vous pouvez consulter la liste exhaustive en cliquant ici.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.