Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Liposuccion de la silhouette

Liposuccion de la silhouette

  18 Votes

 

Liposuccion : de quoi parle-t-on ?


La liposuccion ou « lipoaspiration » consiste à aspirer la graisse sous la peau par une canule branchée à un aspirateur : cela se fait à travers un petit orifice de peau avec un trocart (de 3 à 4 mm). Par des mouvements de va-et-vient, le chirurgien forme un réseau régulier de tunnels qui respecte les vaisseaux et les nerfs : il prélève ainsi la graisse profonde et superficielle à raison de 4 à 6 l en moyenne à chaque opération.
Le perfectionnement de la liposuccion permet d’aspirer pratiquement toutes les régions du corps : la culotte de cheval, la face interne des cuisses, les genoux, le ventre, les hanches, les bras, les chevilles, les bourrelets du dos, les mollets, le devant de la cuisse, les joues, les bajoues, le cou…

 

Quels sont les usages (indications) de la liposuccion ?


Les indications sont très larges : après des grossesses ou une chirurgie de l’obésité par exemple. La liposuccion s’adresse à des femmes jeunes avec de petits amas graisseux disgracieux, à des femmes en surpoids (stabilisé) qui ne parviennent pas à maigrir malgré les régimes adéquats.
Il y a aussi les femmes à la ménopause et les hommes après la cinquantaine qui prennent du poids inéluctablement avec les années (un kilo par an en moyenne). Ils peuvent bénéficier de petites lipoaspirations préventives successives à différents endroits du corps. Cela stoppe la prise de poids dans ces régions en prélevant une partie des cellules graisseuses (adipocytes).

 

Comment se déroule l’intervention ?


Avant l’intervention, deux consultations de chirurgie espacées de 15 jours minimum sont obligatoires, ainsi qu’une visite de l’anesthésiste (72 heures avant au minimum). Des photographies médicales sont toujours réalisées. Les risques de cette intervention étant minimes, seul l’arrêt de l’aspirine est impératif. L’arrêt de la pilule 1 mois avant l’intervention n’est pas systématique.
L’intervention se déroule toujours à jeun sous anesthésie générale. Elle dure de 1 à 2 heures suivant l’importance de la lipoaspiration, l’hospitalisation est en général de 24 heures. Deux à 7 jours d’arrêt de travail sont recommandés.
Un pansement comprime les zones décollées ; il est remplacé après quelques jours par un vêtement compressif en tissu élastique (panty pour la culotte de cheval) à porter jour et nuit pendant 2 à 4 semaines. Les fils non résorbables sont retirés après 4 à 8 jours. Il est généralement possible de se doucher dès le lendemain.
La surveillance consiste en quatre consultations, à 1, 3 et 6 mois puis à 1 an. Mais dès 3 mois le résultat peut être apprécié. À 6 mois, il est définitif.


Revenir au sommaire

 

 


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.