Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Le yaourt pour mieux digérer le lactose

Le yaourt pour mieux digérer le lactose

  0 Votes

L'appellation "yaourt"

 

Le yaourt est obtenu par la fermentation du lait, à l’aide de deux bactéries, Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus. Les deux bactéries se retrouvent vivantes dans le yaourt. L’appellation « yaourt » est réservée aux produits issus de ces deux ferments lactiques. Si d’autres ferments sont utilisés en complément (Lactobacillus casei par ex.), le produit est simplement baptisé « lait fermenté ».

 

Dans le monde, la moitié des enfants sont intolérants au lactose. 30% de la population française est intolérante au lactose, avec un fort gradient nord-sud (40% pour le sud de la France, 20% pour le nord).

A la fois diététique et source de calcium, le yaourt est un aliment très apprécié des enfants. Mais au-delà de ses qualités nutritionnelles, le yaourt possède d’autres vertus : il est fortement recommandé aux personnes qui digèrent mal le lactose car il permet de couvrir leurs besoins en calcium... tout en améliorant leur tolérance. Les chercheurs de l’INRA ont démontré le mécanisme selon lequel les bactéries du yaourt assurent la digestion du lactose dans le tractus digestif.

 

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

 

Les Anciens avaient bien remarqué l’inégalité des populations européennes face à la consommation de lait, mais ce n’est qu’à partir des années 1960 que l’on a suspecté le rôle du lactose dans l’apparition de certains troubles digestifs – douleurs, flatulences, voire diarrhées – survenant rapidement (1 à 3 heures) après ingestion de lait.

 

Cette hypothèse a été confirmée par la mise en évidence d’un déficit de l’activité de la lactase dans la muqueuse de l’intestin grêle chez les sujets souffrant de ces troubles.

 

Chez les personnes qui ne le digèrent pas, le lactose traverse intact l’intestin grêle et parvient jusqu’au côlon où il est dégradé par des bactéries. Cette fermentation produit alors des gaz, responsables des troubles digestifs symptomatiques de l’intolérance au lactose.

 

Effet favorable du yaourt sur la digestion du lactose

 

Les chercheurs de l’INRA ont montré que les bactéries contenues dans le yaourt restaient vivantes et actives tout au long du transit digestif. De fait, elles synthétisent une enzyme, la lactase, qui va digérer le lactose dans l’intestin grêle. Ainsi, les populations microbiennes présentes dans le côlon ont-elles moins de lactose à fermenter : douleurs abdominales, flatulences ou ballonnements disparaissent alors.

 

Ces résultats ont d’abord été obtenus par des travaux de l’INRA sur la souris avant d’être conduits sur l’homme dans le cadre d’un projet de recherches commun INRA/Inserm/Mission scientifique de Syndifrais. En octobre 2010, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a émis un avis favorable pour une allégation selon laquelle « les ferments vivants du yaourt améliorent la digestion du lactose chez les personnes qui le digèrent mal ».

 


 

Source/Auteur : Septembre 2011
Communication de l’INRA
En collaboration avec l’Unité de Microbiologie de l’alimentation au service de la santé humaine
Centre INRA de Jouy-en-Josas
Date : 16/09/2011

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



Au-delà de ses qualités nutritionnelles, le yaourt possède d’autres vertus : il est fortement recommandé aux personnes qui digèrent mal le lactose car il permet de couvrir leurs besoins en calcium... tout en améliorant leur tolérance.

en savoir plus

en savoir plus



Sur les conseils de l'INRA

 

Quel lait pour demain?

Allergie au lait, un nouveau suspect

Les nouveaux desserts aux fruits

Le jus d'orange, un allié pour toute la famille

Jus de fruits extraits par micro-ondes

Repas scolaires équilibrés, oui c'est possible

Des produits locaux dans les cantines

Le goût, une question d'éducation

Sel, sucre et matières grasses : impacts sur la consommation

Le goût amer : un obstacle à vaincre?

Les nouveaux pains riches en fibres

La confiture, entre art culinaire et science

Le POP, colorant issu de la pomme

 

----------------------------------------------- 

 

Qui sommes-nous?

 

 

Premier institut de recherche agronomique en Europe, deuxième dans le monde, l'Inra mène des recherches au service d'enjeux de société majeurs : l'alimentation, l'agriculture et l'environnement.


L’Institut national de la recherche agronomique (Inra) est un organisme de recherche scientifique publique finalisée, placé sous la double tutelle du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère de l'Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche.


Ses recherches concernent les questions liées à l’agriculture, à l’alimentation et à la sécurité des aliments, à l’environnement et à la gestion des territoires, avec une perspective de développement durable.
L’Inra a été fondé en 1946, il est aujourd’hui le premier institut européen de recherche agronomique.


Missions


1- produire et diffuser des connaissances scientifiques ;
2- concevoir des innovations et des savoir-faire pour la société ;
3- éclairer, par son expertise, les décisions des acteurs publics et privés ;
4- développer la culture scientifique et technique et participer au débat science/société ;
former à la recherche et par la recherche.

 

 

 

adresses utiles



Site Internet de l'INRA

 


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.