Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Infertilité Homme / Femme : à quel moment ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Infertilité Homme/Femme - Consultation

  6 Votes

À quel moment consulter ?

 

Ne pas être enceinte immédiatement ne signifie pas forcément infertilité. Plusieurs mois avec des rapports sexuels réguliers sont nécessaires avant une grossesse chez une femme en parfaite santé.

 

Un avis médical est seulement recommandé après un ou deux ans de rapports sexuels réguliers (ou après 6 mois à 1 an chez la femme de plus de 35 ans, ou en cas d'antécédents ou troubles gynécologiques comme des infections génitales, fibromes, irrégularités menstruelles…).


Que fait le médecin ?

 

Le médecin traitant et/ou le gynécologue confirment l’infertilité par l’interrogatoire du couple sur ses habitudes de vie (tabagisme, rapports sexuels…) et antécédents. Ils peuvent prescrire des tests simples dans un premier temps pour établir un diagnostic. Ces examens complémentaires sont proposés au cas par cas :

 
– à la femme : courbe de température, dosages hormonaux, échographie, voire hystérosalpingographie (pour vérifier que les trompes ne sont pas obstruées) ;


– à l’homme : spermogramme.


En fonction des résultats, d’autres examens plus approfondis sont parfois nécessaires avant de proposer des solutions médicales (techniques d’aide médicale à la procréation : AMP). La loi n°2004-800 du 6 août 2004 relative à la bioéthique réserve ces techniques aux couples en âge de procréer avec une infertilité médicalement constatée, ou pour éviter la transmission d’une maladie grave à l’enfant ou à l’un des membres du couple.

 

Le couple (un homme et une femme) doit être marié ou en mesure de justifier d’au moins deux ans de vie commune ; les deux membres du couple doivent être en vie.

 

Diverses solutions existent :


– les médicaments inducteurs de l'ovulation qui stimulent l'ovulation, en facilitant la sélection d'un ou plusieurs follicules en début de cycle ;


– l’insémination artificielle avec sperme du conjoint (IAC) qui repose sur l'insémination du sperme, directement dans la cavité utérine (insémination intra-utérine) après ovulation spontanée ou stimulée ;


– la fécondation in vitro classique (FIV) qui consiste à mettre en contact des ovocytes prélevés chez la femme avec le sperme du conjoint, puis transférer le ou les embryons ;


– la micro-injection de spermatozoïde dans l'ovocyte (ICSI) qui sélectionne un seul spermatozoïde qui est directement injecté à l'intérieur de l’ovocyte ;


– enfin, le don anonyme de spermatozoïdes ou d’ovocytes (provenant d’un ou d’une donneuse) est parfois l’ultime recours.


Comment préparer ma prochaine consultation ?

 

Si une AMP est proposée à un couple, ce dernier dispose d’un mois de réflexion pour accepter ou non la proposition de traitement et commencer le parcours d’AMP. Parlez-en , notez les questions que vous vous posez pour, lors de la prochaine consultation, faciliter le dialogue et chasser les idées reçues.

 


Date :

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Information sur l'infertilité de l'homme

 

L’infertilité est une situation fréquente pour les couples. L'infertilité de l'homme est due à ses spermatozoïdes, dans 20 % des cas cette anomalie est d'origine infectieuse, hormonale ou génétique. Les techniques d’assistance médicale à la procréation permettent aujourd’hui d’envisager sereinement de concevoir un enfant en cas d’infertilité.

adresses utiles



Liens utiles sur l'infertilité de l'homme et de la femme

 


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.