Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Episiotomie : les risques de l’épisiotomie avec ...

L'épisiotomie
Conseils pratiques

  22 Votes

 

Quels sont les risques/complications de l’épisiotomie ?


L’épisiotomie engendre rarement un traumatisme pour le bébé.

 

Outre le risque éventuel localement d’une hémorragie ou d’une infection, il faut reconnaître que le traumatisme musculaire et nerveux (muscles et nerfs coupés) est systématique. Les douleurs périnéales et les hématomes périnéaux qui s’ensuivent alourdissent les suites de couches, plus ou moins selon les techniques et les pratiques, par rapport à un accouchement sans épisiotomie (qui reste tout de même traumatisant).


L’épisiotomie rend la copulation difficile (voir impossible) avant plusieurs semaines, quand ce n’est pas pour plus longtemps. On parle de dyspareunie (douleur pendant les rapports sexuels). Il est donc important que la réfection chirurgicale de l’épisiotomie soit méticuleuse pour éviter un désastre amoureux qui rendra la perspective d’un autre accouchement très hypothétique !

 
Un granulome inflammatoire ou une endométriose peuvent apparaître ultérieurement au niveau de la cicatrice.

 

Comment gérer l’après-épisiotomie ?

 


L’épisiotomie cicatrise généralement bien avec des soins de siège corrects : lavage à la douchette ou au boc sans pression, séchage au séchoir à cheveux (moins désagréable que la serviette). De même le lavage systématique et le séchage minutieux après chaque passage aux toilettes sont vivement conseillés. Les antiseptiques sont utilisés seulement en cas d’infection.


La douleur aiguë liée à la section des tissus dure en moyenne 5 jours… mais ce n’est qu’une moyenne. Les anti-douleurs sont prescrits par le médecin si nécessaire, en fonction du type d’allaitement : les anti-inflammatoires sont les plus efficaces.


Les rapports sexuels ne seront pas repris sans un accord total de l’accouchée, et de manière très douce et maîtrisée. Ne jamais forcer une pénétration douloureuse, ne jamais forcer un spasme vaginal ou anal réflexe.

 
Les jeux érotiques n’incluant pas de pénétration vaginale ou anale sont laissés aux choix des partenaires durant la cicatrisation. Si la dyspareunie persiste malgré un délai raisonnable de cicatrisation (trois mois pour les tissus), il faut revoir l’obstétricien qui a pratiqué l’accouchement, l’épisiotomie et sa réfection. En sachant que la repousse des nerfs sectionnés demandent 6 à 12 mois, ce qui est important dans une zone normalement très érogène (source de plaisir érotique).


La consultation d’un sexologue peut s’avérer nécessaire car l’épisiotomie n’est pas toujours la responsable de la dyspareunie : l’accouchement peut être l’occasion d’extérioriser un refus sous-jacent de rapports intimes.

 


Date :

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Information sur l'épisiotomie

 

La pratique systématique de l’épisiotomie a été beaucoup contestée ces dernières années. L’OMS et le CNGOF (Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français) recommandent maintenant de la réserver à certains cas seulement, l’idéal étant de réduire significativement le nombre d’épisiotomie pour atteindre seulement 10%.

en savoir plus

en savoir plus



Sur votre grossesse

Les nausées matinales

Le foetus mois par mois

Le suivi médical

Les tests de grossesse

Les tests d'ovulation

Alimentation chez la femme enceinte

Péridurale lors de l'accouchement

Quand partir à la maternité

La rééducation périnéale

Césarienne pour disproportion

Césarienne pour présentation anormale

L'épisiotomie

 

Sur les maladies en lien

La listériose

Rubéole chez la femme enceinte

Toxoplasmose chez la femme enceinte

Le diabète gestationnel

 

Sur le suivi de votre grossesse

Par l'Académie Nationale de Médecine :

Grossesse : anticiper les risques

 

Sur les risques possibles liés à la grossesse

Décollement placentaire

Risques de l'alcool chez la femme enceinte

Les fausses couches

 

Informations pratiques

La boîte de médicaments et son étiquette

Le lait par l'Académie Nationale de Médecine

 

Sur les interventions en lien

La césarienne pour présentation anormale du foetus

La péridurale lors de l'accouchement

 

Sur les maladies en lien

Le diabète gestationnel au cours de la grossesse

Les infections urinaires

Le diabète gestationnel

 

Sur "l'après césarienne"

Réeducation périnéale

Par l'Académie Nationale de Médecine :

Sorties précoces de maternité

 

Sur l'après grossesse

L'allaitement

Le baby blues

 

Sur les examens en lien

Le prélèvement de villosités choriales

L'amniocentèse

L'échographie foetale

L'anesthésie/péridurale

 

Sur le développement

Développement psychomoteur de 0 à 1 an

Reflux Gastro Oesophagien ou RGO de l'enfant

Vaccination du nourrisson

PMI : Protection Maternelle et Infantile


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.