Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Embolie pulmonaire : comment prévenir l’embolie ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Embolie pulmonaire
Prévention

  186 Votes

Avec quoi ne pas confondre ?

 

Une bronchite aiguë, une péricardite (inflammation de l'enveloppe qui entoure le cœur), un asthme, un infarctus du myocarde, une pneumopathie ou encore une infection de la vésicule biliaire (cholécystite) peuvent simuler une embolie pulmonaire.

 

Y a-t-il une prévention de l’embolie pulmonaire ?

 

Oui. Elle est identique à celle des thromboses veineuses des membres inférieurs.


Le lever précoce après une intervention chirurgicale ou un accouchement, la mobilisation active des membres inférieurs, le port de bas ou de chaussettes de contention ; ainsi que la prescription d'une héparine dite de "bas poids moléculaire" (HBPM) lors des situations à risque : alitement, plâtre, intervention chirurgicale.


Lors d’embolies pulmonaires récidivantes, on peut poser un filtre sur la veine cave inférieure afin d'éviter la remontée d'éventuels caillots en provenance des veines des membres inférieurs.


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations sur l'embolie pulmonaire

  

L’embolie pulmonaire est le plus souvent suite à une thrombose veineuse profonde (70%). Environ 10% des embolies pulmonaires sont mortelles dans l’heure.

 

Mais cette dernière est très rarement connue donc traitée. Dans 90% des cas, le diagnostic d’embolie est suspecté devant une difficulté brutale à respirer, une douleur thoracique, une syncope.

 

Il ne faut pas non plus oublier de l’évoquer en cas d’aggravation soudaine d’un trouble respiratoire connu.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.