Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Diabète de type 2
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Diabète de type 2

  55 Votes

 

Définition du diabète de type 2


Le diabète se définit par un excès de sucre dans le sang (ou hyperglycémie) au-delà de 1,26 g/l à jeun ou 2 g/l non à jeun. Il existe plusieurs types de diabète dont les deux principaux sont le type 1 et le type 2.

 

Le diabète de type 2 (anciennement appelé diabète non insulinodépendant) survient préférentiellement à partir de 40-50 ans bien que sa survenue soit  de plus en plus précoce en raison notamment des habitudes alimentaires et du mode de vie sédentaire. Les patients diabétiques de type 2 cumulent souvent plusieurs facteurs de risque cardio-vasculaire et métabolique (le syndrome métabolique) qu’il convient de dépister et surtout de prévenir avant qu’une complication cardio-vasculaire (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, …) ne survienne.

 

Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente dans les pays industrialisés. La prévalence (nombre de diabétiques/nombre d’habitants) du diabète traité est estimée à 3,8 % en métropole. Le diabète touche environ 3 millions de sujets en France (types 1 et 2 confondus) mais les experts s’accordent à dire que ce chiffre est largement sous-estimé car un tiers des diabétiques ignorent leur état. Dans le monde près de 350 millions de personnes sont atteintes de diabète (1) dont 3,4 millions en meurent chaque année (2)

 

Ses complications sont pourtant un enjeu de santé publique majeur, sur le plan tant médical qu’économique

 

Risques et conséquences du diabète de type 2


Le diabète peut initialement totalement silencieux ne donnant aucun symptôme il passe inaperçu rendant sa détection et sa prise en charge précoce difficile d’où la nécessité d’un dépistage particulièrement chez les patients avec des facteurs de risque cardio-vasculaire ou à risques de développer un diabète (cf chapitre suivant)..

 

Les complications de du diabète de type 2 sont essentiellement liée à l’atteinte chronique des petites (microangiopathie) et grosse (macroangiopathie) artères. Ainsi l’atteinte des petit vaisseaux au cours de cette maladie chronique a pour conséquence des lésions de la vascularisation d’organes tels que les yeux pouvant conduire à une cécité (rétinopathie diabétique) ou les reins avec un risque d’insuffisance rénale jusqu’à la dialyse ou la transplantation. L’atteinte des gros vaisseaux se traduit par le risque d’évènement cardiovasculaire tels l’infarctus du myocarde conduisant à l’insuffisance cardiaque voire au décès, l’accident vasculaire cérébrale responsable de déficit moteur, ou encore d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs qui correspond à un obstruction chronique des artères qui irriguent les jambes avec pour conséquence initialement une difficulté à la marche puis lorsque les lésions vasculaires s’aggrave, des lésion cutanées sévères.


Enfin, il faut souligner une complication fréquente du diabète de type 2 que sont les maux perforant plantaire. Il s’agit de lésions cutanées voire osseuses en regard de la voute plantaire qui sont propice à l’infection et dont le traitement pour aboutir à une cicatrisation est long et difficile pouvant parfois nécessiter une ou plusieurs amputations. Les maux perforants plantaires sont liés à l’atteinte des petits vaisseaux des pieds et à une irrigation insuffisance mais surtout à une atteinte des nerfs (neuropathie périphérique diabétique) qui conduit à des troubles de la sensibilité. Ainsi les patients ne ressentent plus les blessures infligées par un mauvais chaussage pouvant induire une blessure qui, en raison d’une vascularisation insatisfaisante, tendra à s’aggraver et aura beaucoup de difficulté à cicatriser.

 

Les complications vasculaires au cours du diabète de type 2 sont d’autant plus fréquente que cette maladie est associée aux autres facteurs de risques cardiovasculaires tels : le tabac, la dyslipidémie, les antécédents familiaux, la sédentarité, l’âge et le sexe masculin, par exemple.

 

Causes et origines du diabète de type 2


L’insuline est une hormone secrétée par le pancréas qui permet de faire entrer le sucre circulant dans le sang à l’intérieur des cellules pour qu’il soit utilisé comme combustible énergétique.

 

Alors que dans le diabète de type 1, la sécrétion de cette hormone est déficitaire, au cours du diabète de type 2 la sécrétion est initialement normale en revanche l’utilisation de l’insuline par les cellules est altérée. Ainsi les cellules résisteront à l’action de l’insuline en limitant l’entrée de sucre dans leur compartiment interne, c’est l’insulinorésistance. Des facteurs génétiques sont impliqués dans la genèse de cette maladie au même titre que l’environnement (alimentation, sédentarité, …) La conséquence étant identique puisque le sucre ne pouvant plus entrer dans les cellules va s’accumuler dans le sang et donner lieu à une hyperglycémie.


Notons que, au cours du diabète de type 2, la sécrétion d’insuline va augmenter afin de tenter de vaincre cette insulinorésistance jusqu’à aboutir à un épuisement des cellules pancréatiques productrice d’insuline avec pour conséquence une carence en cette hormone.
Le diabète de type 2, qui associe alors insulinorésistance et carence insulinique, devient ainsi insulino-dépendant.

 

Symptômes et signes du diabète de type 2


L’apparition des symptômes est le plus souvent insidieuse et initialement complètement silencieuse. Le patient diabétique qui s’ignore vit tout à fait normalement jusqu’à ce que des complications révèlent sa maladie. Il n’y a donc aucun signe spécifique du diabète de type 2.  Le dépistage par une mesure de la glycémie est donc fondamental.


Les complications du diabète font la gravité de la maladie telle que cela est décrit dans le chapitre précédent. Ainsi les symptômes pouvant survenir au cours du diabète de type 2 et devant alerter sont par exemple une douleur thoracique signant un infarctus du myocarde, une faiblesse dans la moité du corps pouvant traduire un accident vasculaire cérébrale, ou encore des crampes musculaires dans les jambes lors de la marches témoins d’une artériopathie oblitérante des membres inférieurs.

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations sur le diabète

 

Les complications du diabète liées à la durée d’évolution de la maladie et à l’équilibre glycémique font la gravité de la maladie. Plus le diabète est déséquilibré (taux de sucre élevé), plus les complications arrivent tôt et sont graves. Le dépistage est fondamental dans le diabète de type 2.


Prévenir les complications du diabéte

En France, environ 500 000 personnes, selon les estimations, ignorent qu'elles sont diabétiques.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.