Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Calculs urinaires : à quel moment consulter un ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Calculs urinaires (rein et vessie)
Préparer sa consultation

  61 Votes

 

À quel moment consulter ?


La douleur est telle en cas de colique néphrétique qu’une consultation s’impose en urgence.
En cas de fièvre ou d’anurie (plus d’urine), la consultation s’impose également en urgence pour éviter les complications (destruction du rein, infection généralisée…).

 

Que fait le médecin ?


L’interrogatoire sur le type de douleur, son siège et l’évolution (crise…) fait évoquer le diagnostic de calculs urinaires. Une bandelette urinaire réactive trempée dans l’urine, au cabinet, confirmera la présence de sang et/ou d’infection.


Ensuite, des examens peuvent visualiser directement les calculs. Il s’agit de l’échographie urinaire (images hyperéchogènes), de la radiographie de l’abdomen sans préparation ou ASP, de l’urographie intraveineuse (UIV) et enfin du scanner ou tomodensitométrie abdominale. Le scanner a l’avantage de mettre en évidence d’autres causes de douleurs (diagnostics différentiels). Des analyses d’urines comme l’examen cytobactériologique des urines ou ECBU complètent le bilan, ainsi qu’une prise de sang pour vérifier la concentration en calcium, acide urique et phosphore ainsi que le fonctionnement rénal.


Différentes options thérapeutiques sont possibles, de la simple surveillance à la chirurgie en passant par la lithotripsie extracorporelle pour dissoudre les calculs. Des traitements par voies naturelles permettent aussi extraction ou fragmentation des calculs à travers le conduit urinaire.

 

Comment préparer ma prochaine consultation ?


Quand une simple surveillance est préconisée, la position du calcul est contrôlée par l’échographie ou la radiographie régulièrement (de quelques jours à un ou plusieurs mois). Dans l’intervalle, une hydratation suffisante est nécessaire.

 

 


Date :

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations utiles sur les calculs urinaires

 

Les calculs urinaires ou « pierres dans les voies urinaires » sont responsables de crises de colique néphrétique ; une hydratation incorrecte favorise leur développement.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.