Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Le baby blues : comment prévenir le baby blues ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Le baby blues
Informations pratiques

  20 Votes

 

Comment prévenir le baby blues ?


En informant la femme que la chute hormonale affecte naturellement l’humeur pendant quelques jours, parfois de manière intense, on la libère de la crainte que sa réaction soit anormale voire « scandaleuse » à l’égard de son enfant ou de sa famille.

 

La tristesse est d’autant plus prolongée que la jeune mère y est sujette caractériellement : la connaissance de soi permet de relativiser l’épisode.


Les consultations pendant la grossesse permettent parfois de dépister une prédisposition à la dépression. Les services de consultation psychologique intégrés aux maternités permettent de prévenir la dépression post-partum et de désamorcer une situation « à risque » dès le quatrième mois de grossesse.

 

Comment guérir du baby blues ?


Il faut en parler. Savoir que beaucoup de jeunes mamans sont concernées par le baby blues, qu’il est « logique » avec l’arrêt de la grossesse et la chute hormonale, constitue une protection contre l’angoisse d’être une mère dénaturée voire un monstre : dans ces moments de dénigrement le ressenti est souvent excessif.

 
Même si le propre du baby blues et de la dépression post-partum est de se renfermer sur soi, il est important que la jeune maman s’entoure de personnes proches (famille, amis) et positives qui la rassurent sur sa capacité à s’occuper de son enfant.

 
Rappelons qu’après avoir été l’objet de toutes les attentions pendant neuf mois, la maman passe soudainement au second plan derrière son bébé : elle doit exprimer ses sentiments ou ses craintes et demander de l’aide, au niveau matériel comme au niveau psychologique. Le rôle du papa et de l’entourage sont essentiels.


Par ailleurs, il vaut mieux qu’elle se fixe des objectifs atteignables et à court terme les premiers temps : vivre au jour le jour est le meilleur moyen de se reposer et de s’habituer à une nouvelle vie. Le simple fait d’avoir réussi à prendre une douche avant midi constitue souvent un véritable défi !

 

Quand craindre une dépression du post-partum ?

 

Il est capital de réagir si l’humeur dépressive et le repli morbide durent plus de 15 jours ; la mère entre peut-être dans une dépression-maladie. Si l’état de la mère dégénère, le mal-être peut avoir de graves conséquences sur la relation mère-enfant qui reste à construire, ainsi que sur le développement du bébé.

 
Celui-ci absorbe les émotions de sa mère comme une éponge, il déprime avec elle si elle ne le câline pas et ne lui explique pas ses sentiments.

 

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, les nourrissons dès la première minute de vie comprennent parfaitement ces échanges émotionnels contenus dans les mots (et les gestes) ; il faut donc leur parler en leur expliquant qu’ils ne sont pas coupables de la détresse de leur maman et qu’elle les aime quand même.


Il existe maintenant des aides psychologiques efficaces… quand le diagnostic est bien fait, ce qui n’est pas toujours le cas. La prise d’anti-dépresseurs peut s’avérer nécessaire, mais elle nécessite l’arrêt de l’allaitement pour ne pas nuire au bébé.

 

 

Source/Auteur : Marie BAZET
En collaboration avec le Dr Sophie DUMERY
Date : 14/10/2009

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations sur la dépression post partum

 

Le baby blues est la période de déprime que la mère peut ressentir après un accouchement. Vécu par la majorité des femmes, il est relativement courant. Mais dans environ 10% des cas, il s’agit d’une dépression du post-partum. Il ne faut pas hésiter à consulter dès les premiers symptômes (fatigue, irritabilité, troubles du sommeil…).


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.