Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Arthroplastie du genou (prothèse) - Préparer sa ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Arthroplastie
Consultation

  5 Votes

À quel moment consulter ?


Il est nécessaire de consulter précocement en cas de douleurs ou de gonflement articulaires.

 

En effet, les phénomènes inflammatoires locaux aggravent la destruction du cartilage et les symptômes, précipitant la nécessité d’une intervention chirurgicale.

 

La prise en charge précoce permet de réduire l’inflammation et la douleur, et d’envisager un traitement conservateur.

 

Que fait le médecin ?


Le médecin et le chirurgien orthopédiste évaluent par l’interrogatoire et l’examen clinique le retentissement de l’atteinte.

 

Des examens complémentaires radiologiques (radiographies, scanner ou imagerie par résonance magnétique [IRM]) fournissent quant à eux des images plus précises des lésions.


Si l’intervention est décidée, elle a lieu au cours d’une hospitalisation de quelques jours et nécessite une anesthésie générale, ou une rachianesthésie ou une anesthésie péridurale (moitié inférieure du corps insensibilisée).

 

Il est par ailleurs recommandé que le médecin traitant prescrive 10 séances de kinésithérapie préopératoire, afin d’établir un premier contact et de débuter un traitement préparatoire.


L’arthroplastie totale du genou est proposée en cas d’arthrose ou d’arthrite importante ; l’arthroplastie partielle du genou est quant à elle réalisée si l’arthrose ne touche qu’un seul compartiment de l’articulation. Seul ce dernier sera alors remplacé. L’incision est plus petite pour cette opération partielle, avec une convalescence plus courte.


En fonction du type d’arthroplastie choisi, l’intervention dure de 1 à 2 heures avec une durée d’hospitalisation de 3 à 10 jours.


La rééducation est extrêmement importante en période postopératoire. La physiothérapie permet au genou artificiel de fonctionner et d’éviter raidissement et affaiblissement musculaire. Cette rééducation peut avoir lieu lors d’une hospitalisation dans une structure spécialisée ou en ambulatoire.

 

Comment préparer ma prochaine consultation ?


Il est normal qu’après l’intervention le genou soit raide et douloureux.

 

La douleur est prise en charge par les médicaments antalgiques, qu’il faut prendre avant d’avoir mal (heures régulières, avant les exercices…), et par de petits moyens (surélever la jambe pour diminuer l’œdème, application de glace…).

Les exercices permettent quant à eux de lutter contre la raideur : contracter les muscles de la cuisse, puis exercices d'amplitude (plier et déplier la jambe…), étirer l’articulation…


Il faut éviter à tout prix de rester immobile et inactif.

 


Date :

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



L’arthroplastie du genou est le remplacement par une prothèse de l’articulation du genou. La principale cause est l’arthrose du genou, qui entraîne douleurs et raideur articulaires jusqu’à la perte totale de la mobilité.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.