Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > L’aromathérapie : comment utiliser ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

L'aromathérapie
Conseils pratiques

  23 Votes

 

Comment utiliser l’aromathérapie ?

 

  • Les huiles essentielles se présentent sous forme d’onction (dissolution dans une huile), de crème ou de lotion (émulsion d’huile dans l’eau) pour l’usage externe : en particulier pour créer des lotions de massage.
  • Pour l’administration orale (par la bouche), les essences sont dispersées dans du miel, dans de l’huile alimentaire ou  simplement sur un sucre.
  • La préparation en gélules est possible et certaines thérapeutiques réservées au corps médical se présentent sous forme de suppositoires (antiinfectieux).
  • Les huiles essentielles peuvent être inhalées sous forme de vapeurs (dans l’eau chaude) ou ajoutées à l’eau du bain.


L’aromathérapie est une médecine à utiliser avec une grande prudence. Le thérapeute doit justifier de compétences scientifiques : il doit connaître les molécules contenues dans une huile essentielle et les autres constituants d’un soin ou d’un produit.

 

 

 

Y a-t-il des effets secondaires de l’aromathérapie ?


Selon l’Afssaps (mai 2008) : « Les huiles essentielles devraient être utilisées avec prudence car elles peuvent être toxiques et provoquer des effets indésirables du fait de leur passage à travers la peau et de leur impact sur l’organisme. »


Les huiles essentielles peuvent être neurotoxiques (atteinte du système nerveux), abortives (elles peuvent provoquer des avortements) et fréquemment photosensibilisantes (elles peuvent déclencher une atteinte de la peau exposée si peu que ce soit au soleil) : ce dernier cas est illustré abondamment par les huiles essentielles d’agrumes, en particulier la bergamote.

Elles peuvent aussi brûler la peau si on ne les dilue pas correctement (hors toute exposition solaire).


À fortes doses, elles peuvent entraîner des intoxications à cause de la très grande variété des molécules naturelles qu’elles contiennent : alcools, terpènes, phénols, cétones, aldéhydes, méthyléthers… Cette variété de composants dépend elle-même des variétés d’un même végétal.

 

 

 La prudence s’impose.

Source/Auteur : Lucie GALION
Date : 01/07/2009

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



Les huiles essentielles sont strictement déconseillées aux femmes enceintes, aux jeunes enfants, aux personnes allergiques (asthme) et aux animaux. Elles ne s’utilisent jamais pures. Elles doivent être tenues hors de portée des enfants. Il ne faut pas les utiliser sans l’avis d’un professionnel averti.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.