Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > L’artériopathie oblitérante des membres ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) - Prévention

  25 Votes

 

Y a-t-il une prévention possible de l’AOMI ?

 

Oui, c’est même la recommandation majeure des autorités sanitaires.
Garder une hygiène de vie correcte toute sa vie réduit presque totalement le risque d’artérite des membres inférieurs jusqu’à un âge avancé. C’est-à-dire supprimer ou corriger les facteurs de risque cardiovasculaire que sont le tabagisme, l'hypercholestérolémie, l'obésité, l'hypertension artérielle ou le diabète.


Le tabac bouche particulièrement les gros vaisseaux ; cette artérite est à plus grand risque d’infarctus du myocarde et d’AVC. Le diabète, surtout s’il est mal équilibré, bouche particulièrement les petits vaisseaux ; il favorise l’artérite sévère des pieds et des jambes, menant à des amputations.


La marche à pied quotidienne (30 minutes, ou mieux 1 heure) freine l'aggravation de la maladie, et rajeunit les artères (circulation de suppléance). Il faut adapter sa vitesse de marche afin de ne pas provoquer la douleur. Et s’exercer régulièrement dans les limites de cette douleur dans une atmosphère aussi peu polluée que possible.

 

Quand appeler le médecin ?

 

Toute douleur de jambe qui survient à la marche doit inciter à consulter un médecin.
La douleur d’asphyxie cellulaire (ischémie) survient, selon le stade de la maladie, après une distance parcourue précise, qui va de quelques kilomètres ou quelques centaines de mètres à seulement quelques dizaines de mètres. Les médecins parlent du périmètre de marche. Il permet d’établir le stade de la maladie.

 

Plus ce périmètre est faible, et surtout plus il se raccourcit plus il est urgent de consulter. Dans les situations extrêmes la douleur survient au repos assis, voire lorsqu’on allonge les jambes (ralentissement du flux sanguin) au coucher. A ce stade l’occlusion totale de l’artère est à craindre rapidement, avec un grand risque de gangrène, donc d’amputation.

 

Plus le traitement est précoce, plus les chances de guérison sont importantes.

 


 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations sur l'artériopathie

 

Le tabagisme est le facteur majeur de survenir d’une AOMI. Les personnes qui souffrent d'AOMI ont un risque élevé de faire un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral parce que la maladie athéromateuse à l’origine de l’artérite est générale et atteint les autres artères de l'organisme. La prise en charge fait le tour des atteintes d’organes et recours à une bonne hygiène de vie.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.