Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Anorexie mentale : comment prévenir cette ...

L'anorexie mentale
Prévention

  54 Votes

 

Quels sont les mécanismes de l’anorexie ?


Ils sont multiples, génétiques et environnementaux. La transmission génétique est forte (autour de 70 %). L’association fréquente à d’autres troubles mentaux converge vers des anomalies touchant les échanges neuronaux. De nombreux gènes candidats sont étudiés.


Par-dessus la vulnérabilité génétique, s’imposent le contexte familial et l’environnement. D’une part l’histoire personnelle éprouve plus ou moins la personne, et la pousse ou pas hors de ses capacités d’adaptation aux événements. D’autre part, toute phase de croissance de l’individu implique un déséquilibre transitoire : interne dans l’organisme et externe avec l’environnement.

 

Il est plus ou moins bien surmonté en fonction des gènes activés à ce moment-là : l’adolescence est une période à risque à cause des bouleversements nombreux qui s’y produisent et révèlent les vulnérabilités sous-jacentes. L’explication psychanalytique évoque un conflit avec la mère, auquel la jeune fille répond par un refus volontaire de s’alimenter. Ce trouble de la relation mère-enfant et de la dualité amour-nourriture serait davantage la conséquence que la cause d’un développement psychique perturbé chez les filles (voire chez la mère qui peut être une ancienne anorexique/boulimique).

  

Y a-t-il une prévention possible de l’anorexie ?


Il n’y en a pas pour l’instant. Cependant, on peut dépister précocement les premiers troubles alimentaires pour une meilleure prise en charge, surtout un désamorçage précoce des dégâts familiaux notamment si de telles situations sont déjà survenues dans la famille.


 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations utiles sur l'anorexie

 

L’anorexie mentale est un trouble mental du comportement alimentaire qui consiste à limiter volontairement sa nourriture par peur de grossir, et par un souci éperdu de minceur. L’alternance avec des crises de boulimie est fréquente.


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.