Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Anesthésie péridurale à l’accouchement

Anesthésie péridurale à l’accouchement

  14 Votes

 

L’anesthésie péridurale à l’accouchement : de quoi s’agit-il ?


L’anesthésie péridurale est une anesthésie régionale … datant de 1884 ! Pratiquée lors de l’accouchement, elle bloque les sensations douloureuses venant de l’utérus. On injecte dans l’espace péridural (autour de la moelle épinière) des produits anesthésiques (L-bupivacaïne, ropivacaïne…) au moyen d’un cathéter (tube souple) laissé en place. C’est la seule méthode fiable pour atténuer, voire supprimer, la douleur des contractions au moment du travail tout en laissant la femme consciente et mobile, contrairement à l’anesthésie générale.

 

Quelles sont les indications de l’anesthésie péridurale ?


La première indication est le travail : que l’accouchement soit spontané ou déclenché. La péridurale permet parfois de réaliser une césarienne non programmée.
La femme peut refuser la péridurale, mais il existe aussi des contre-indications qui l’interdisent : troubles de la coagulation, traitement anticoagulant et antiagrégant plaquettaire, infection au point d’injection, hypertension intracrânienne de la mère (anévrisme ou tumeur opérée).

 

Comment se déroule la péridurale pour la patiente ?


La pose du dispositif se fait quand les contractions deviennent douloureuses et rapprochées (moment qui varie selon les femmes), et en fonction de la disponibilité de l’anesthésiste.
La parturiente (femme qui accouche) est assise, le dos rond, ou mieux, couchée sur le côté. L’anesthésiste repère le point où il va piquer, dans le dos, entre deux vertèbres. Le site d’injection est désinfecté et anesthésié localement. Le médecin introduit l’aiguille de péridurale : la patiente doit rester immobile. Puis, par la lumière de l’aiguille, il insère le cathéter et le fixe dans le dos pour toute la durée du travail, afin de ne pas avoir à repiquer pour injecter de nouveau l’anesthésique. Puis il injecte la première dose anesthésique. Cet acte dure 10-15 minutes (hors délai d’attente d’une fin de contraction).
Le produit agit en 15 à 30 minutes ; les sensations de la moitié inférieure du corps s’atténue voire disparaissent. Une sonde urinaire peut être posée si nécessaire.
Le cathéter en place permet de nouvelles injections si nécessaire. Avec les nouvelles pompes de péridurale, la femme peut s’injecter elle-même la dose dont elle a besoin.
En accord avec l’équipe obstétricale, la femme peut parfois marcher pendant le travail. Les doses sont alors plus faibles ; on vérifie la mobilité, le tonus musculaire et la sensibilité avant la déambulation.
L’efficacité et la bonne tolérance de la péridurale sont vérifiées en mesurant la tension, le rythme cardiaque du fœtus, la sensibilité et la mobilité des jambes, l’absence de douleur.
Les nouvelles anesthésies péridurales légères gardent à la femme l’envie de pousser au moment de l’expulsion du bébé : le contrôle est meilleur.


Revenir au sommaire

 

 


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.