Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Anémie chimio-induite
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Anémie chimio-induite

  10 Votes

 

Définition de l'anémie


L'anémie est définie par une baisse du nombre de globules rouges ou d’hémoglobine qui transporte l’oxygène (< 11 g/dl).


L’anémie est fréquente chez les patients souffrant d'un cancer, et est liée au cancer lui-même, aux traitements et notamment à la chimiothérapie ; on parle dans ce dernier cas d’anémie chimio-induite.


L’anémie chimio-induite entraîne comme toutes les anémies une fatigue intense. En cas d’anémie avérée, un traitement par érythropoïétine (EPO) ou par transfusion sanguine est envisagé.

  

Risques et enjeux de l'anémie


Plus de 80 % des patients se plaignent d’asthénie ou fatigue intense. Elle est l’effet indésirable le plus fréquent de la chimiothérapie. L'anémie chimio-induite est parmi toutes les causes de fatigue chronique l'effet indésirable réversible le plus fréquent, et justifie un traitement et une écoute particulière de la part des soignants pour limiter l’impact négatif sur la qualité de vie des patients cancéreux.

 

Causes et origines de l'anémie chimio-induite


L'anémie chimio-induite en cancérologie est due aux agents chimiothérapeutiques qui détruisent toutes les cellules qui se divisent rapidement dans l’organisme, qu'elles soient cancéreuses ou saines. Les globules rouges, produits dans la moelle osseuse, en font partie en raison de leur taux de renouvellement important.


Par ailleurs, la chimiothérapie agit en inhibant la capacité de la moelle osseuse à produire de nouveaux globules rouges en diminuant la sécrétion rénale d’une hormone appelée érythropoïétine.


Les globules rouges qui transportent l'oxygène dans l'organisme étant moins nombreux, la quantité d'oxygène acheminée est moindre et la fatigue se manifeste.

Symptômes de l'anémie


Le premier symptôme de l'anémie chimio-induite est une sensation inhabituelle de fatigue (on parle d’asthénie). La fatigue est extrême et peut s’accompagner d’étourdissements et d’essoufflement. En effet, le cœur tente de compenser le manque d’oxygène par des efforts plus importants ; il s’accélère et on parle de tachycardie.


L’anémie peut également se manifester par une pâleur, notamment au niveau des muqueuses (conjonctives, lèvres…). En cas de symptômes, il faut consulter sans attendre.

 

 


Revenir au sommaire

 

 

à retenir



 

Informations utiles sur l'anémie

 

L’anémie chimio-induite est une cause fréquente de fatigue intense lors d’une chimiothérapie anticancéreuse. Elle peut être prévenue et traitée par des médicaments stimulant la fabrication de globules rouges (l’érythropoïétine) ou par transfusions en cas d’anémie sévère (< 8 g/dl).

adresses utiles




Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.