Rechercher sur le site
Rechercher un médicament
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes du HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
> > > Accouchement : à quel moment consulter un ...
Newsletter Santepratique.fr
Suivez l'actualité santé, découvrez nos dossiers ... Inscrivez vous dès maintenant à notre newsletter!

Accouchement
Préparer sa consultation

  44 Votes

À quel moment consulter ?


Les contractions utérines douloureuses et régulières (toutes les 5 minutes) et/ou la perte des eaux témoignent du début du travail et imposent de se rendre à la maternité où est prévu l’accouchement.


En cas de signes anormaux, et quel que soit le terme de la grossesse, il est impératif de consulter en urgence : perte de sang, diminution des mouvements fœtaux, fièvre, douleur…

 

Que fait le médecin ?


L’accueil à la maternité se fait le plus souvent en salle de prétravail où la sage-femme ou le médecin gynécologue-obstétricien peuvent interroger la patiente, l’examiner et surveiller le fœtus (on parle de monitoring fœtal).

Le toucher vaginal vérifie l’état de dilatation ou d’effacement du col utérin, et le monitoring fœtal surveille le rythme cardiaque fœtal et la présence et la fréquence des contractions utérines.


Quand le col est suffisamment dilaté, la patiente est transférée en salle de travail, où une perfusion intraveineuse est posée. Une analgésie péridurale est posée par le médecin anesthésiste-réanimateur selon les souhaits de la patiente.


Le « partogramme » consigne toutes les données de l’accouchement à chaque instant (col, présentation fœtale, liquide amniotique, pouls, tension artérielle, médicaments, péridurale…).
Plus le travail se poursuit, plus les contractions se rapprochent, jusqu’à « dilatation complète ». La tête fœtale traverse le bassin maternel et s’engage naturellement puis franchit l’orifice inférieur du bassin. Le fœtus va descendre progressivement et être finalement expulsé grâce aux efforts maternels. Une épisiotomie, c’est-à-dire une incision du périnée, est parfois nécessaire pour franchir la dernière étape.


Une fois expulsé, l’enfant adopte une respiration autonome et pousse ses premiers cris ; le cordon ombilical peut alors être clampé.


La dernière phase de l’accouchement est la délivrance du placenta, qui a lieu dans les 30 minutes qui suivent l’accouchement (reprise des contractions utérines et décollement du placenta avec expulsion).

 

Comment préparer ma prochaine consultation ?


Les premiers jours de vie se passent à la maternité avant le retour à domicile. Ces jours d’hospitalisation sont l’occasion de vérifier l’absence de complications maternelles (saignement, douleurs, infections…) ou néonatales. Ils permettent aussi les examens de dépistage pour le nouveau-né.


Un retour précoce à domicile après l’accouchement peut être envisagé (entre 24 et 48 heures par exemple), mais il dépend des habitudes de la maternité, de la volonté des parents et bien sûr de l’absence de contre-indications médicales.

Source/Auteur : Dr Gérald KIERZEK
en collaboration avec Dr Emmanuelle TOUREL
et Dr Patrice MARIE
Date : 29/06/2010

Revenir au sommaire

 

 

à retenir



L’accouchement normal ou eutocique est un accouchement par voie basse ; il peut être spontané s’il se déclenche de lui-même ou provoqué s’il est déclenché grâce à des médicaments. Il s’oppose à l’accouchement dystocique ou compliqué, qui peut avoir lieu par voie basse sous contrôle obstétrical strict, ou par césarienne (intervention chirurgicale).


Articles en cours de révision.
Certaines références vont être ajoutées prochainement.